Avec plus de 300 brevets déposés, SEAT bénéficie d’une longue histoire riche en innovations tout au long de ses 70 ans d’existence. Trois grandes inventions ont révélé les aspects fondamentaux de SEAT, et notamment sa vision d’avenir avec la création d’un siège pour enfant en 1955, son design fonctionnel avec le restylage de la SEAT Ibiza de 2ème génération dotée d’une poignée-logo sur le coffre, et enfin son engagement ferme en faveur du style avec la poignée de porte camouflée qui équipe la SEAT Leon de 2ème génération.

Un siège pour enfant (1955)

Le premier brevet de SEAT – brevet SEAT ES221068A – a été déposé en 1955. Celui-ci décrit un siège pour enfant composé de deux armatures en métal articulées, de sorte à pouvoir le replier sur lui-même à l’instar d’un livre. Facile à porter, le siège était également plus sûr que de laisser les enfants assis à l’arrière sans aucun système de retenue (une pratique courante à l’époque). Sa conception empruntait déjà bon nombre des concepts de base des systèmes de retenue pour enfants actuels. Des tiges de fer associées à deux sangles en tissu limitent l’angle maximal entre la banquette et le dossier. Elles garantissent la stabilité de ce siège dédié aux plus petits. Les sangles qui permettent de le replier, ne représentent aucun danger au cas où l’enfant viendrait s’y cogner la tête. Pour garantir le confort, le siège dispose d’un “dossier et d’une base en matériau souple qui peut être du tissu, du plastique ou un élément similaire”.

Le brevet prévoit deux crochets à grande ouverture sur le dessus. Ceux-ci permettent de suspendre le siège enfant à l’arrière d’un siège adulte, notamment dans une voiture. Il est également doté de deux crochets plus petits afin de l’utiliser en dehors de la voiture, en le suspendant comme une balançoire.

Mais ce n’est pas tout. Le corps d’un enfant a lui aussi besoin d’un système de retenue adéquat pour limiter ses mouvements une fois qu’il est assis dans le siège. Le schéma du brevet montre une ceinture de sécurité à 3 points. La ceinture abdominale est composée de deux sangles qui sont reliées par une boucle difficilement manipulable par un enfant. Conçue avec un matériau flexible ou élastique, elle peut être ajustée pour s’adapter à la taille de l’enfant et le maintenir fermement attaché. Une troisième sangle verticale prend place entre les jambes. Cette dernière est attachée à la ceinture et ancrée au siège. Ce système est similaire aux harnais de compétition, qui empêchent le corps du pilote de glisser sous la ceinture.

Le logo-poignée de coffre (1999)

Dans la demande de dépôt ES1042196U, SEAT invente un cylindre de verrouillage avec un cache très spécial à plus d’un titre. Pour découvrir la serrure, il suffit appuyer sur le haut de ce cache avec les doigts ou le pouce. Ce faisant, il bascule alors et vous permet d’utiliser les autres doigts pour effectuer une rotation jusqu’à 90 degrés. Le loquet est ainsi actionné pour libérer le hayon. Dans le même temps, le cache lui-même fait office de poignée pour soulever le hayon par un mouvement naturel du bas vers le haut.

Le mécanisme est à la fois fonctionnel et pratique, mais la touche finale a été apportée par les designers qui ont offert un look adéquat à ce cache. En effet, il est habillé du “S” caractéristique du logo de SEAT, avec une première application de série sur le facelift de la 2ème génération d’Ibiza. Ce modèle de fonctionnalité, qui pouvait également être motorisé, a été utilisé sur les véhicules de la marque jusqu’à aujourd’hui, et notamment la génération actuelle de la SEAT Ibiza ou encore la toute nouvelle SEAT Leon.

Une poignée de porte intégrée dans la custode arrière (2007)

Située derrière les vitres arrière, la custode qui équipe de nombreuses voitures, permet d’élargir la zone de vision des passagers assis au deuxième rang. Dans la plupart des modèles, un espace notable existe entre cette custode et la vitre arrière. Cependant, les designers de SEAT ont décidé qu’il était possible d’offrir une continuité à la surface vitrée à l’arrière de la SEAT Leon de 2ème génération. Ainsi, la voiture a pu gagner en style et en dynamisme.

Le brevet ES 2271826 T3 décrit comment agrandir la surface transparente du vitrage arrière et, dans le même temps, créer un espace dans lequel cacher la poignée d’ouverture de la portière. Afin de préserver la fonctionnalité, la custode arrière a été fabriquée en polycarbonate thermoformé transparent. Sa forme complexe permet de glisser les doigts pour actionner la poignée qui est dissimulée sur la porte, en position verticale à côté de la vitre arrière. Grâce à cette solution, le panneau de la portière arrière de la SEAT Leon de 2ème génération est plus épuré et dépourvu de poignée. Avec ce brevet, la SEAT Leon créée par le designer Walter de Silva, s’apparente à une trois portes, tout en conservant le côté pratique de ses cinq portes.