Autosport GP au top de la vitesse pure !

AutosportGP Spa GT4 2022
AutosportGP Spa GT4 2022

L’écurie lyonnaise Autosport GP a encore franchi un cap important dans sa progression en GT4 European Series avec la pole position absolue signée par Simon Tirman au volant de l’Alpine A110 GT4 Evo #110 ! Quand on possède la vitesse, tout devient possible ! Mais en course, la réussite est allée voir ailleurs pour la structure de Gilles Zaffini.

Cette étape spadoise du championnat commence à merveille avec le meilleur temps de Pierre Sancinena aux essais libres. Lors de la première séance qualificative, les deux voitures du team décrochent des positions de nature à leur ouvrir des perspectives de podium dans leur catégorie respective : 5e en Pro-Am pour la #55 de JB Mela, qui pointe du même coup 5e au général, et 4e en Silver pour la #110 de Pierre Sancinena. Le bonheur envahit les cœurs quand le drapeau à damier s’abaisse sur la deuxième « qualif » car Simon Tirman a réalisé le meilleur chrono absolu des 54 voitures engagées ! Laurent Hurgon n’est pas en reste avec son 12e temps qui correspond à la 3e performance en Pro-Am.

Les membres de l’équipe ne le savent pas encore, mais ils ont mangé leur pain blanc. La course 1 leur réserve un premier coup du sort dès le premier tour quand Jean-Baptiste Mela heurte une autre voiture dans l’enchainement des Combes. C’est l’abandon. De leur côté, Pierre Sancinena et Simon Tirman glanent 6 points qui s’ajoutent à celui qui récompense la pole.

Cette position de pointe est mise à profit pour mener les premiers kilomètres de la course 2, avant une neutralisation des débats qui durera une bonne vingtaine de minutes. Au restart, Simon reprend sa marche en avant. Quelques minutes avant d’effectuer le changement de pilote, l’Alpine se fait dépasser par une Audi, mais reste en lice pour la gagne. Hélas, la belle dieppoise perdra ses chances, suite à une pénalité pour non-respect de la durée du pitstop. A défaut de marquer des points, la #110 verra l’arrivée au contraire de la #55 que les conséquences d’un contact au départ finiront par terrasser.

Gilles Zaffini : « Comme le climat de Spa, on peut passer du soleil au déluge, tout est possible ici, comme par exemple faire la pole et aucun tour en course. Nous étions au rendez-vous en termes de performance, que la pole de Simon a concrétisée. Après, la course est la course. JB en a fait les frais mais nos mécanos ont fourni un travail remarquable pour que la #55 soit remise à neuf au départ de la course 2. Hélas, Laurent s’est fait prendre en sandwich au premier virage, le pot a souffert et on a retiré la voiture car une surchauffe a fait fondre le faisceau, ce qui présentait un risque d’incendie. La #110 nous a rapporté des points vendredi et elle était aux avant-postes samedi quand on a voulu aller plus vite que la musique dans les stands. Nous devons être plus concentrés, ne pas brûler les étapes, ne pas être obsédé par « le podium sinon rien ». Il faut nous recentrer sur nos objectifs, apprendre de nos erreurs, ne plus laisser de place au hasard et être irréprochable sur les deux derniers meetings. »

Alpine #110, Pierre Sancinéna / Simon Tirman, catégorie Silver

Qualif 1 : P4 / Course 1 : P7 / Qualif 2 : P1 / Course 2 : P13

Pierre Sancinena : Nous avons vraiment une bonne base de travail : P1 aux essais libres, P1 en qualif, la perfo est clairement là et on prend un plaisir énorme sur ce circuit avec l’Alpine. Maintenant il faut mettre tout bout à bout pour aller chercher des résultats. »

Alpine #55, Jean-Baptiste Mela / Laurent Hurgon, catégorie Pro-Am

Qualif 1 : P5 / Course 1 : DNF / Qualif 2 : P3 / Course 2 : DNF mais classée P16

JB Mela : « les qualifications se sont super bien passées, la voiture était rapide. Depuis le début de la saison, on a appris et compris pas mal de choses, notamment sur la gestion des qualifications et la dégradation des pneus. Malheureusement dans le gauche des Combes, j’ai perdu l’arrière et heurté la voiture qui me doublait par la gauche. Suffisant pour tordre le « H » (longerons avant). Je n’avais pas cassé une voiture tout seul en course depuis un petit moment et je remercie l’équipe qui a passé la nuit à reconstruire tout l’avant. On peut parler d’un week-end « sans » au niveau des points mais qui n’a pas été inutile sur d’autres plans. »

Il sera question, entre autres, d’un célèbre stadium et de l’épingle « Spitzkehre » à l’occasion des prochains rounds de la GT4 European Series à Hockenheim du 2 au 4 septembre.