Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid Usine – aussi rare que splendide

Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid
Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid

Tout ce que Bugatti a créé au fil de sa longue et prestigieuse histoire s’appuie sur un design raffiné et une ingénierie exceptionnelle. Pourtant, parmi tous ces célèbres modèles, certains sortent vraiment du lot : c’est le cas de la Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid Usine. Aussi rare et mystérieuse que magnifique, il n’en existe qu’un seul exemplaire.

La Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid a été dévoilée à la presse automobile internationale et aux passionnés du monde entier lors du Salon de l’Automobile de Paris en octobre 1934. La carrosserie « Grand Raid » – l’un des nombreux types de carrosserie utilisés pour la légendaire Bugatti Type 57 – a été spécialement conçue pour la compétition. Le mot « raid » désigne un rallye long et difficile.

Au total, seulement dix châssis « Grand Raid » ont été construits, mais le plus intriguant de tous est peut-être celui de la Type 57 Roadster Grand Raid Usine – dévoilée au Salon de l’Automobile de Paris – avec son emblématique carrosserie. Cet exemplaire unique en son genre, portant le numéro de châssis 57222, était doté d’une carrosserie en aluminium et arborait les couleurs préférées d’Ettore Bugatti, fondateur de la marque : le noir et le jaune.

« La Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid Usine est, sous toutes ses formes, une pièce exceptionnelle du patrimoine de Bugatti. Elle incarne tout ce que la marque représente au 21ème siècle », souligne Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles. « Elle a été pensée pour la performance et conçue selon les standards les plus élevés en termes d’artisanat et de luxe. C’était une voiture de sport de luxe et elle inspire encore aujourd’hui le design des véhicules modernes de Bugatti. »

Le mystère plane sur cette Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid Usine car « Usine » n’a jamais été une dénomination officielle chez Bugatti, et l’on pense que c’est Jean Bugatti, le fils du fondateur Ettore Bugatti, qui a dessiné cette voiture.

Les modèles de la Type 57 Roadster Grand Raid se distinguent de ceux de la Type 57SC Atlantic et de la Type 57S Atalante en cela qu’ils ont été conçus pour la course – comme en témoignent les lignes profilées et allongées des ailes, le pare-brise en forme de « V » et les supports d’appuie-tête aérodynamiques. L’angle de la colonne de direction a également été modifié pour déplacer le conducteur plus en arrière dans le châssis. Le levier de vitesse, le frein à main et les pédales ont aussi été repositionnés.

Peu de temps après avoir étonné le monde entier par la beauté de son design et son châssis sophistiqué au Salon de l’Automobile de Paris, la Type 57 Roadster Grand Raid Usine prend le départ du rallye Paris-Nice. Au volant : le légendaire Pierre Veyron, l’homme qui a donné son nom à la première hypersportive Bugatti de l’ère moderne en 2005. Puis, en avril 1935, aux mains du pilote de Grand Prix Robert Benoist, la Type 57 Roadster Grand Raid Usine remporte la première place de la course de côte de Chavigny.

En 1946, la voiture est vendue à son premier propriétaire d’après-guerre. Il y apporte des modifications, notamment sur les phares au niveau des ailes. Elle sera plus tard entièrement restaurée pour lui rendre sa configuration d’origine – celle qu’elle arborait lorsqu’elle a été présentée à Paris. Depuis 2001, cette Type 57 Roadster Grand Raid Usine est exposée au Louwman Museum à La Haye.

Le Louwman Museum de La Haye et sa collection unique de plus de 275 magnifiques véhicules retracent plus de 130 années de progrès, d’innovation et de design dans le domaine de l’automobile. Présentant la plus ancienne collection privée de voitures classiques au monde, c’est le lieu parfait pour accueillir cette pièce incroyablement rare de l’histoire automobile. Fondé en 1934, le musée abrite l’une des plus belles collections de voitures et de motos, dont les plus iconiques, au monde. Il est resté la propriété de la famille Louwman depuis son ouverture et appartient aujourd’hui à Evert Louwman, fils du fondateur Pieter Louwman. Cette incroyable collection automobile peut être admirée dans l’un des édifices les plus impressionnants des Pays-Bas : situé sur Leidsestraatweg, à La Haye, il est l’œuvre de l’architecte Michael Graves, lauréat du Prix Driehaus.