Ducati devrait progressivement revenir à la normale, avec la reprise régulière de la production dans son usine de Borgo Panigale, prévue pour le lundi 27 avril.

Conformément au protocole réglementaire pour les mesures visant à combattre et à contenir la propagation du virus Covid-19 sur le lieu de travail, Ducati a temporairement suspendu la production dans son usine de Bologne le vendredi 13 mars pour réorganiser les horaires de production. Puis est arrivé le décret qui a suspendu toutes les activités non essentielles et donc, bien que l’organisation soit prête, la production n’a pas redémarré. L’amélioration progressive des conditions sanitaires a permis aujourd’hui au gouvernement de permettre aux entreprises jugées stratégiques pour l’économie nationale, dont l’activité est principalement orientée vers l’exportation et pour lesquelles une prolongation de la suspension risquerait de faire perdre à notre pays des parts de marché supplémentaires, de reprendre la production.

Il s’agit d’une première phase de retour qui, pour l’instant, ne concernera qu’une partie des travailleurs destinés aux chaînes de production. Le personnel de l’atelier commencera d’abord, puis les travailleurs de l’assemblage des moteurs et, à partir du mardi 28 avril, les travailleurs de l’assemblage des motocyclettes. Quant aux employés, l’utilisation du travail intelligent restera obligatoire, seuls ceux qui ne sont pas en mesure d’effectuer leur travail depuis leur domicile seront autorisés à accéder à l’usine. Toutes les ressources employées dans les domaines du commerce, du marketing, de l’informatique, de la gestion du personnel, des finances, des achats et de la logistique travailleront donc à distance. La production a été réorganisée, passant d’une équipe de huit heures à deux équipes de sept heures pour permettre au minimum de personnes d’être à l’intérieur de l’usine en même temps et ainsi minimiser les contacts possibles. La cantine sera active mais avec un siège pour quatre personnes.

Les techniciens engagés dans les activités de recherche et de développement qui ne peuvent pas travailler à domicile étaient déjà au travail comme le permet le code spécifique ATECO : c’est pourquoi les ingénieurs des salles d’essai des moteurs, ceux qui effectuent les essais des motos et ceux qui effectuent les essais en laboratoire sont tous présents à Borgo Panigale. Tous les concepteurs, les chefs de projet et les personnes du département de calcul travailleront à distance. Cela permettra d’assurer les livraisons de motos Ducati et le développement de nouveaux produits.

Toutes les règles de conduite en vigueur chez Ducati sont conformes au protocole partagé actualisé du 24 avril, et pour certains points, elles sont encore plus restrictives. Par exemple, à l’intérieur de l’entreprise, il est absolument nécessaire d’utiliser des masques, quelle que soit la distance. L’ensemble du protocole Ducati est le résultat du travail d’une commission mixte entre l’entreprise et le RSU (organe unifié de représentation des travailleurs) qui a été formée le 23 février, deux jours seulement après la découverte de la première personne infectée en Italie. Nombre des mesures insérées sont le résultat d’une analyse minutieuse des protocoles utilisés dans les usines chinoises du groupe VW, en particulier la FAW-VW de Chanchung, où la production n’a été suspendue que pendant une semaine mais où des mesures strictes de protection, d’éloignement et d’assainissement sont toujours en vigueur.

Malgré la réouverture des lignes de production, Ducati confirme que les visites du musée, de l’usine et de “Fisica a Moto” continuent d’être suspendues jusqu’à nouvel ordre, en plus de l’interdiction d’entrer dans l’usine pour les fournisseurs, les concessionnaires, les entreprises sous contrat externe et le personnel externe en général, sauf si cela est prouvé et inévitablement nécessaire pour la continuité des activités de production, le développement des produits et les services généraux.