L’UE approuve la fusion PSA – FCA

PSA FCA Fusion
PSA FCA Fusion

L’Union européenne (UE) a approuvé la fusion du Groupe français PSA (Peugeot Société Anonyme) avec le Groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) pour conclure l’accord automobile le plus grand et le plus important de 2020.

L’approbation par l’UE de la holding company Stellantis de 38 milliards de dollars américains créera le deuxième plus grand groupe automobile d’Europe, devançant ainsi l’Alliance Renault-Nissan.

Prévue pour être votée par les actionnaires fin janvier prochain, la fusion signifiera également que presque une voiture particulière sur deux vendues en Europe proviendra soit de Stellantis, soit du leader du marché du vieux continent, le groupe Volkswagen.

« Nous pouvons approuver la fusion de Fiat Chrysler et Peugeot SA parce que leurs engagements faciliteront l’entrée et l’expansion sur le marché des petits utilitaires commerciales », a déclaré la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager, dans un communiqué de presse.

Les conditions liées à l’approbation concernent les fourgonnettes commerciales, et PSA a remédié à ce problème en proposant d’accélérer la production dans le cadre de son opération de joint venture avec le japonais Toyota, en vendant des fourgonnettes à un prix proche du coût de production.

La Commission européenne a ouvert une enquête sur la fusion en juin dernier, craignant qu’elle ne réduise la concurrence sur le marché des fourgonnettes. Les deux sociétés ont ajusté le libellé de leurs propositions de fusion pour tenir compte des préoccupations de la Commission européenne et des clients afin de faciliter le processus d’approbation.

Cette décision crée le quatrième plus grand groupe automobile au monde, derrière le groupe Volkswagen, Toyota et l’alliance Renault-Nissan, dépassant Ford et GM.

Le groupe aura une écurie de marques fortes, de RAM et Jeep à Peugeot, Citroën et Opel, mais aussi des marques aux performances prometteuses comme DS, Dodge, Alfa Romeo, Fiat, Lancia, Chrysler et Maserati.

«Sur la base de l’évaluation des indicateurs selon la norme comptable IFRS 3 (International Financial Reporting Standards) et de la prise en compte de tous les faits et circonstances pertinents, FCA et la direction de PSA ont déterminé que Peugeot SA est l’acquéreur à des fins comptables», indique le prospectus de Stellantis.