Nasser Al-Attiyah et Klara Andersson - ABT CUPRA XE
Nasser Al-Attiyah et Klara Andersson - ABT CUPRA XE

C’est dans le froid de Pite Havsbad en Suède que Klara Andersson pousse la Tavascan XE à ses limites sur la glace et la neige de son pays natal. Pendant ce temps à 4 500 kilomètres de là, Nasser Al-Attiyah surfe sur les dunes du désert du Qatar après avoir remporté son cinquième Rallye Dakar. Après leurs excellents résultats lors des deux dernières courses de la saison dernière, avec un podium au Chili et une victoire lors de la dernière manche en Uruguay, les deux pilotes de l’équipe ABT CUPRA XE se préparent maintenant à relever le défi électrique le plus intense dans une nouvelle saison d’Extreme E. Leur histoire est faite de contrastes qui se complètent, avec le même objectif en ligne de mire.

Une équipe bien rodée. Le sable et la neige, le chaud et le froid, l’expérience et le jeune talent. Nasser et Klara forment un duo des extrêmes qui se complètent parfaitement : « Je suis très heureuse de faire à nouveau équipe avec Nasser. C’est une légende du sport automobile et nous avons prouvé au Chili et en Uruguay que nous formions un bon tandem », déclare Klara. La pilote suédoise a officiellement rejoint l’équipe ABT CUPRA XE après sa performance exceptionnelle lors des deux dernières courses de la saison dernière. « Nous venons d’horizons très différents, nous sommes habitués à des terrains différents et nous avons chacun nos propres forces qui se complètent » ajoute-t-elle. Nasser déclare : « Nous formons une bonne équipe, nous avons la même passion pour le sport automobile ».

Une préparation extrême. « Pour affronter l’Electric Odyssey, nous devons à la fois entraîner notre corps et notre esprit », explique Nasser. C’est pourquoi les deux pilotes mettent leurs compétences au volant à l’épreuve sur de surfaces aussi variées que la glace et les dunes de sable. « La neige est un bon terrain d’entraînement car c’est une surface très glissante, ce qui vous oblige à adapter votre technique de conduite. Elle constitue l’outil idéal pour s’améliorer en tant que pilote », explique Klara. « Le désert est mon endroit préféré pour m’entraîner. Pour un pilote professionnel et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le sable n’est pas si différent de la neige car il permet aussi de surfer », ajoute Nasser. Pour Klara, la Tavascan XE, qui fera ses débuts cette année avec une toute nouvelle livrée, « peut faire face à pratiquement toutes les situations – elle est si grande et si puissante que c’est un plaisir de la conduire », dit-elle. « Son accélération est incroyable quel que soit le type de surface », ajoute-t-elle.

Le Desert X Prix, premier défi de la saison. « Quelle que soit la compétition, la première course de la saison est toujours compliquée, mais nous allons tout donner », déclare Nasser. Avec cette nouvelle édition de l’Extreme E, CUPRA renforce son engagement dans le sport automobile électrique. L’événement qui se tiendra les 11 et 12 mars à Neom, en Arabie Saoudite, réserve son lot d’émotions extrêmes. « Nous nous sommes entraînés dur pour nous donner à 100 % du début à la fin de cette nouvelle saison » ajoute Klara. « Nous sommes une équipe forte et nous allons nous battre pour le titre » conclut-elle.