En 2004, Bugatti marque l’histoire de l’automobile avec la Veyron, première voiture de série à dépasser les 1000 chevaux. Douze ans plus tard, la Chiron, avec ses 1500 chevaux, pousse encore plus loin les limites de la performance et du luxe. Ces modèles sont animés par un moteur W16 de 8,0 litres à quadruple turbo, symbole d’ingénierie avancée.

Aujourd’hui, Bugatti dévoile la Tourbillon, un modèle qui redéfinit les hypersportives. Sous la direction de Mate Rimac, PDG de Bugatti, ce projet s’inspire des principes fondateurs d’Ettore Bugatti : l’incomparabilité et l’excellence sans compromis. Le nom Tourbillon, clin d’œil à l’héritage français de la marque et à l’horlogerie, symbolise la complexité et l’intemporalité.

La Tourbillon se distingue par un design aérodynamique, façonné pour des vitesses dépassant les 400 km/h. Frank Heyl, directeur du design, s’est inspiré des icônes historiques comme la Type 57SC Atlantic et la Type 35 pour créer une silhouette élégante et fonctionnelle. Chaque détail, de la calandre en fer à cheval aux volumes bicolores, est pensé pour optimiser la performance et le luxe.

Bugatti abandonne le moteur W16 au profit d’un tout nouveau V16

Pour la première fois depuis deux décennies, Bugatti abandonne le moteur W16 au profit d’un tout nouveau V16 atmosphérique de 8,3 litres, couplé à trois moteurs électriques, générant un total de 1800 ch. La batterie 800V de 25 kWh, alimentant ces moteurs, offre une autonomie de plus de 60 km en mode tout électrique. La technologie avancée permet à la Tourbillon d’être plus légère que la Chiron, malgré sa motorisation hybride.

L’intérieur de la Tourbillon, conçu pour être intemporel, rappelle l’horlogerie de luxe avec des instruments de bord analogiques fabriqués par des horlogers suisses. La console centrale, mêlant verre de cristal et aluminium, révèle des mécanismes sophistiqués. Les sièges sont fixés à la monocoque pour maximiser l’espace et le confort, tandis que le système audio innovant utilise des panneaux de porte comme haut-parleurs.

Mate Rimac affirme que la Tourbillon, limitée à 250 exemplaires et prévue pour 2026, perpétue l’esprit d’innovation et de perfection d’Ettore Bugatti. Proposée à partir de 3,8 millions d’euros, cette hypersportive est conçue pour être une icône « Pour l’éternité ».

Lire aussi : Nouvelle Audi RS 3 établit un nouveau record sur le Nürburgring