Dans le projet de loi de finances complémentaires de 2020 (LFC 2020), adopté dimanche dernier en Conseil des ministres, une taxe sur les produits pétroliers ou assimilés, importés ou obtenus en Algérie a été institué, ce qui a entrainé une hausse des prix des carburants à la station d’ordre de +3 DA/L pour les trois catégories d’essence et +5 DA/L pour Gas-Oil.

“…La TPP constitue un outil efficace de réajustement des prix des carburants en fonction des impacts socio-économiques et budgétaires attendus. A cet effet, il est proposé, pour l’année 2020, une augmentation des tarifs de la TPP à raison +3 DA/L pour les trois catégories d’essence et +5 DA/L pour Gas-Oil », propose l’article 28 de la LFC 2020.

Pourtant, le ministre de l’Energie Mohamed Arkab avait affirmé en mars qu’il n’y aurait pas de hausse des prix du carburant. Le Gouvernement justifie cette augmentation par “la hausse de la consommation des carburants, leurs prix comparés à l’international et la chute des prix du pétrole.”

Selon la la LFC 2020, les prix des carburants à la station devront s’afficher comme suit :

Essence Normal : 41,95 Da (au lieu de 38,95 Da)
Essence Super : 44,97 Da (au lieu de 41.97 Da)
Essence Sans-Plomb : 44,62 Da (au lieu de 41,62 Da)
Gas-oil : 28.06 Da (au lieu de 23.06 Da)
GPL : 9 Da (sans changement)