Dacia, Renault, Citroen, Peugeot : les modèles qui ont disparu du marché en 2020

Dacia Logan MCV
Dacia Logan MCV

La durée du cycle de vie d’une voiture est déterminée principalement par le volume des ventes. Si un modèle ne suscite pas l’intérêt des clients, il sera bien évidemment remplacé par un autre plus attractif et mieux adapté au marché. À quels véhicules Dacia, Renault, Citroen et Peugeot avons-nous dit au revoir en 2020 et qui leur reste peu de temps avant la fin de leur vie ?

Citroen C4 Cactus

La Citroen C4 Cactus a fait ses débuts en 2014 et a été le premier modèle à présenter les pare-chocs AirBump. Quatre ans après sa création, ce modèle a subi un lifting intensif, mais pas très populaire. En outre, les représentants de la marque eux-mêmes ont fait valoir qu’il ne s’agissait que d’une étape transitoire avant la présentation du nouveau C4, et c’était juste comme ça. En 2020, un nouveau compact a finalement fait ses débuts, qui remplacera bientôt le Cactus pour de bon. La marque française a produit environ 440 000 exemplaires du modèle.

Citroen C4 Picasso (Spacetourer)

La première du C4 Picasso a eu lieu en 2006 et 7 ans plus tard, la génération a changé. En 2020, nous avons dit au revoir à la version plus petite, mais en 2021, nous dirons également “au revoir” à la version Grand. Le modèle, bien que pratique, est déjà ancien et si les tendances du marché étaient différentes, il aurait probablement bientôt un successeur. Malheureusement, ce n’est pas dans les plans de la marque française. Le Citroen C4 Picasso (maintenant C4 Spacetourer) a été remplacé par le SUV C5 Aircross moderne .

Citroen C1 et Peugeot 108

Avec la vente des parts de Toyota Peugeot Citroen Automobile en République Tchèque, le Groupe PSA met fin à la production de ses  petits jumeaux, à savoir les Citroën C1 et Peugeot 108. En 2021, l’entreprise se retirera complètement du segment A. En France, la marque aux chevrons a remplacé son véhicule le moins cher par un modèle électrique, en l’occurence l’Ami, mais Peugeot n’a pas l’intention de suivre les traces de Citroen. L’avenir d’un éventuel successeur du 108 est discutable.

Dacia Logan MCV

L’année 2021 apportera une modernisation très intensive de la gamme de modèles Dacia. Il y aura de nouvelles versions sur le marché comme Sandero et Logan. Le break bon marché et pratique a été discrètement retiré l’année dernière. Le Dacia Logan MCV n’aura pas de successeur direct, mais le catalogue s’enrichira d’un nouveau SUV 7 places dont la sortie est prévue en 2021.

Dacia Lodgy

Ce modèle remplacera non seulement Logan MCV, mais aussi Lodgy. La fourgonnette produite depuis 2012 a déjà été retirée du marché français. L’avantage de Dacia Lodgy est une voiture spacieuse avec des sièges pour 7 personnes, disponible à un prix abordable.

Dacia Dokker

Une toute nouvelle vie devant Dacia Dokker Van. Le véhicule de livraison sera retiré du catalogue du constructeur roumain et transféré à la marque mère Renault. Le modèle n’existera plus en Dacia Dokker, mais en Renault Express Van. La nouveauté avec la troisième génération de Kangoo fera ses débuts en février 2021.

Peugeot 308 GTi

2020 marque la fin de la belle histoire des voitures de sport Peugeot, dont faisait partie la légendaire 205 GTi. La 308 GTi a mis fin à sa ligne sportive, qui n’a pas survécu aux nouvelles réglementations sur les émissions. Sous le capot du véhicule, un moteur 1.6 PureTech de 260 ch fonctionnait, faisant passer la 308 de 0 à 100 km / h en 6 secondes. Peugeot envisage un successeur, mais il ne portera plus le logo GTi, de ce fait, PSE de Peugeot Sport Engineered donne vie à une nouvelle ère de motorisations électriques et hybrides.

Peugeot i-On

En 2010, bien avant l’apparition de la Peugeot e-208, la marque au lion a lancé le modèle électrique i-On. Le véhicule urbain était équipé d’une batterie de 16 kWh et pouvait parcourir 100 km avec une seule charge. En 2020, ce dernier a disparu du catalogue.

Renault Scenic et Espace

Du coté de la marque au losange, de Meo a annoncé qu’il réduira 30% de la gamme Renault, ce qui signifie que l’une des premières victimes devrait être le Talisman nouvellement restauré. Un peu plus de 16 400 exemplaires ont été vendus l’an dernier. Selon certains rapports précédents, Scenic et Espace, devraient également disparaître. 

Renault réaliserait également des économies en termes de technologie avec un développement plus ciblé dans certains régions. Il est également possible que le constructeur français se retire de certains marchés.