Le Prince Albert II a eu aujourd’hui le plaisir de conduire le Tesla Cybertruck dans les rues de la Principauté. Après une présentation officielle sur la Place du Casino de Monaco, agrémentée d’un spectaculaire jeu de lumières, le Prince Albert II a conduit le Cybertruck jusqu’au Grimaldi Forum pour l’ouverture du salon de supercars Top Marques Monaco.

Cette escale de 48 heures à Monaco s’inscrit dans le cadre de la Cyber Odyssey, une tournée européenne organisée par Tesla, qui emmènera ce pick-up futuriste dans une centaine de destinations en Europe, de Lisbonne à Helsinki.

Données techniques du Tesla Cybertruck

Plus pratique qu’un pick-up, plus performant qu’une voiture de sport, le Cybertruck s’équipe d’une direction « Steer by wire » qui, alliée à des roues avant et arrières directrices permettent un rayon de braquage inférieur à la plupart des berlines. Le Cybertruck dispose d’une capacité de remorquage de près de 5 tonnes, soit l’équivalent du poids d’un éléphant d’Afrique. Sa version hautes performances baptisée Cyberbeast passe de 0 à 100 km/h en seulement 2,7 secondes.

Le Prince Albert II semblait parfaitement à l’aise en manœuvrant ce véhicule au design déjà iconique depuis la Place du Casino vers le Port Hercule, accompagné par Mathieu Lenglin, directeur de Tesla France. 

Une quinzaine de minutes plus tard, le Cybertruck est arrivé au Grimaldi Forum, où le Prince Souverain s’est rendu sur l’Esplanade et a garé le véhicule à l’entrée du salon des supercars.

« L’essai s’est très bien déroulé. Le ressenti est incroyable, car on ne perçoit pas du tout le poids de ce grand pick-up qui reste très maniable et facile à conduire. S.A.S. le Prince Albert II m’a semblé ravi de piloter le Cybertruck, très intéressé, posant beaucoup de questions techniques. Je pense même qu’il aurait aimé continuer sur plusieurs kilomètres, » a déclaré M.Garcia, directeur de Top Marques Monaco. 

Le Cybertruck sera exposé au salon Top Marques du mercredi 5 juin au jeudi 6 juin, avant de poursuivre sa tournée européenne.

Lire aussi : Hyundai N s’apprête à participer aux 24 heures du Nürburgring