Salon de Bruxelles 2023 : Suzuki, plus que jamais la marque anti-crise

Suzuki IGNIS 2023
Suzuki IGNIS 2023

Le Salon de Bruxelles est traditionnellement l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée. Chez Suzuki, les deux dernières années ont été difficiles. En 2021, un recul de 4% sur un marché en chute de plus de 40% ont été enregistrés. En 2022, des chiffres encore partiels montrent que Suzuki est en recul de près de 30%, sur un marché en recul également, mais de façon moins marquée. Clairement, Suzuki figure parmi les marques qui paient le prix d’une période riche en incertitudes.

Motivation intacte

Suzuki n’est pas du genre à se laisser abattre. Selon les responsables de marque, les chiffres évoqués ne s’expliquent pas par un désintérêt du public pour Suzuki, bien au contraire. La situation découle en grande partie des problèmes bien connus en matière d’approvisionnement et de logistique. Or, le bout de ce tunnel est en vue. Le rythme des livraisons repart résolument dans le bon sens : “nous allons donc à nouveau tirer profit de ce que nous avons mis en place depuis toujours, et plus particulièrement ces deux dernières années.”

Nouveaux pas dans l’électrification

2021 avait été pour Suzuki l’année de « l’électrification générale ». Swift, Swift Sport, Ignis, S-Cross et Vitara ont tous été équipés de systèmes micro-hybrides de 12 ou 48V. Par ailleurs, c’est cette année-là aussi que Suzuki a lancé la Swace, un break Full Hybrid racé qui marquait le retour dans la catégorie compacte.

Quelques mois après le Salon virtuel de 2021, Suzuki a lancé Across, grand SUV familial qui a introduit une nouvelle technologie dans la gamme : l’hybride rechargeable. Doté d’une batterie de 18 kWh, le Suzuki Across revendique une autonomie électrique moyenne de 75 km. De quoi lui offrir une homologation WLTP de 1,0 l/100 km, et 22 gCO2/km. Ces chiffres ont ouvert un peu plus grand les portes d’un marché ô combien crucial en Europe : celui du Fleet.

“Nous savions cependant que pour une grande partie des acheteurs particuliers, l’hybridation plug-in reste une solution encore un peu trop coûteuse. Et nous savions aussi qu’entre cette technologie et l’hybridation légère, il manquait quelque chose dans notre gamme. Ce manque, nous l’avons comblé il y a quelques mois à peine.”

Au printemps 2022, Suzuki a lancé un tout nouveau système hybride, qui porte la patte des ingénieurs Suzuki : ingéniosité, efficacité maximale pour coût minimal. Voilà ce qui décrit ce système baptisé « Strong Hybrid ». Ce système comprend un tout nouveau moteur essence 1.5 litres à cycle Atkinson, un moteur électrique de 24 kW, et une batterie de 840 Wh. Fort de 115 ch, le système Strong Hybrid est disponible sur le Vitara (5,3 l/100 km, 121 gCO2/ km) et sur le S-Cross (5,2 l/100 km, 118 gCO2/km).

Les atouts anti-crise

Les Suzuki Vitara et S-Cross Strong Hybrid ne sont que deux cartes de plus dans les mains de Suzuki déjà pleines d’atouts anti-crise. Entre ses tarifs hyper compétitifs, un rapport qualité/prix maintes fois salué, la légèreté de ses modèles et la sobriété de ses motorisations, la gamme Suzuki est plus que jamais en phase avec les réels besoins d’une grande majorité du public.