Alpine Endurance Team a repris la piste mercredi pour les essais libres et qualificatifs de la 92e édition des 24 Heures du Mans.

Après une journée intense de réglages et de qualifications, l’Alpine Endurance Team se prépare à affronter les 24 Heures du Mans avec détermination et espoir. Les essais libres ont débuté avec Charles Milesi et Nicolas Lapierre, qui se sont concentrés sur l’optimisation des réglages des voitures. Un incident technique avec le papillon moteur de la voiture n°35 a interrompu brièvement leur session, mais grâce à l’intervention rapide des mécaniciens, la voiture a pu repartir, totalisant 74 tours et se plaçant confortablement dans le top dix.

La pression est montée d’un cran lors des qualifications, confiées à Paul-Loup Chatin pour la voiture n°35 et Nicolas Lapierre pour la n°36. Les deux pilotes, chaussés de pneumatiques médiums, ont rapidement trouvé la fenêtre de performance optimale. Chatin a réussi un impressionnant 3’24’’872, tandis que Lapierre a vu son meilleur temps annulé pour une infraction aux limites de piste. Malgré ce revers, Lapierre est reparti avec des pneus tendres, améliorant son temps à 3’25’’278 avant de rencontrer un problème similaire à celui de la voiture sœur, résolu juste avant que la session ne soit interrompue par un drapeau rouge, provoqué par la Toyota n°7.

La séance de qualifications s’est achevée sans reprise, laissant les douze premières Hypercars en moins d’une seconde. Paul-Loup Chatin a réussi à placer la n°35 en Hyperpole, se qualifiant quatrième, tandis que Lapierre a terminé neuvième, juste à la porte de l’Hyperpole.

Au crépuscule, l’équipe a entamé la deuxième séance d’essais libres. Les six pilotes, y compris Mick Schumacher, ont pris leurs marques sur le tracé manceau, soulignant une fois de plus leur rythme solide.

Cette journée riche en action précède une autre étape importante pour Alpine. Ce jeudi, la marque dévoilera l’A290, une citadine sportive 100 % électrique, avant que les deux A424 d’Alpine Endurance Team finalisent leurs préparatifs pour la course lors des deux dernières sessions de tests, prévues de 15h00 à 18h00 et de 22h00 à 23h00. À 20h00, l’Alpine n°35 participera à l’Hyperpole, visant à sécuriser une position de départ avantageuse pour les 24 Heures du Mans.

Avec un programme rigoureux et une préparation minutieuse, l’Alpine Endurance Team montre une fois de plus son engagement et son ambition de performer au plus haut niveau dans cette compétition prestigieuse. Les fans et les spectateurs attendent avec impatience de voir si ces efforts se traduiront par des résultats mémorables sur le circuit de la Sarthe.