75 millionième Opel : un Grandland GSe « made in Eisenach »

Opel Grandland GSe made in Eisenach 2022
Opel Grandland GSe made in Eisenach 2022

2022 est l’année des festivités chez Opel : la marque de Rüsselsheim célèbre déjà son 160ème anniversaire ainsi que les 30 ans de l’usine d’Eisenach en Thuringe. Et l’un des best-sellers du constructeur fête ses 40 ans : l’Opel Corsa, qui s’est vendue à plus de 14 millions d’exemplaires. Aujourd’hui, Opel peut ajouter un autre jalon à son parcours : la marque à l’éclair vient en effet d’atteindre le cap des 75 millions d’unités produites. Des véhicules qui ont toujours rendu les innovations abordables pour un large éventail d’utilisateurs. Le modèle qui vient de franchir cette barre symbolique est un Grandland GSe en finition exclusive Jubilee. Il est sorti des chaînes de montage aujourd’hui et c’est une Opel « made in Eisenach ».

« 75 millions d’Opel : c’est un jalon majeur dans l’histoire de la production automobile d’Opel. Ce nombre impressionnant montre le rôle important joué par Opel dans la démocratisation des technologies et des solutions de mobilité au fil des décennies et pour l’avenir. Nous redéfinissons la mobilité – avec l’objectif clair de devenir une marque 100% électrique en Europe d’ici 2028, avec des voitures qui allient plaisir de conduire et responsabilité. Nos derniers modèles GSe, sportifs et électrifiés, marquent une nouvelle étape dans cette direction » a déclaré Florian Huettl, CEO d’Opel.

Opel a récemment annoncé qu’il allait faire revivre le label GSe, qui va devenir la sous-marque regroupant les modèles dynamiques et électrifiés, GSe signifiant désormais Grand Sport électrique. Le nouvel Opel Grandland GSe suit de près l’Astra GSe et l’Astra Sports Tourer GSe.

Les grandes étapes de la production : du premier million à la 75 millionième Opel

Avant de produire son 75 millionième véhicule, Opel a lancé en plus de 120 ans de production automobile de nombreux best-sellers. Avec des modèles tels que la « Doktorwagen » 4/8 HP de 1909 ou la « Laubfrosch » 4/12 HP, Opel a su faire passer très tôt l’automobile du stade de véhicule de prestige destiné aux personnes aisées à celui de voiture populaire, accessible à un public beaucoup plus large.

C’est en 1940 que la millionième Opel est produite, une Kapitän dotée d’une carrosserie autoporteuse et d’une suspension avant indépendante. A cette époque, cette architecture était novatrice et permettait – grâce à son faible poids – d’obtenir de meilleures performances routières et une consommation de carburant plus réduite. La deux millionième automobile arborant le célèbre logo à l’éclair arrivait en 1956 et c’était encore une fois une Kapitän. Fait marquant : Opel est le premier constructeur allemand de l’époque à atteindre des chiffres de production aussi élevés. En conséquence, l’entreprise a décidé de faire de la version « Jubilee » une voiture d’exception : véritable porte-drapeau de la marque, cette Opel est habillée de blanc crème et reçoit une couche d’or 24 carats sur toutes les pièces chromées.

Les millionnaires se suivent de plus en plus vite dans les années suivantes. L’accélération de la vitesse de production n’est pas seulement l’expression de la démocratisation de l’automobile mais aussi le résultat d’une production plus moderne et plus efficace. Quinze ans plus tard, en 1971, la dix-millionième Opel sort des chaînes de production de l’usine de Rüsselsheim : une Rekord C Caravan. Cette grande étape donne lieu à un évènement solennel. Une Opel est remise aux ministres-présidents des Länder dans lesquels Opel possédait des usines à l’époque : Hesse (Rüsselsheim), Rhénanie du Nord-Westphalie (Bochum) et Rhénanie-Palatinat (Kaiserslautern).

En 1983, une Senator CD est la 20 millionième Opel à quitter l’usine de production de Rüsselsheim. Au cours de la même décennie, c’est la 25 millionième Opel – une Omega A Caravan – qui est produite au siège historique d’Opel. L’Omega A est le modèle haut de gamme de la marque du milieu des années 1980 au début des années 2000. La petite Opel Corsa et l’Astra, qui a succédé à la Kadett, se vendent également à des millions d’exemplaires. Après la réunification allemande, environ 4,13 millions d’Astra F sortent des chaînes de production entre 1991 et 1997. Cela en fait le modèle Opel le plus vendu à ce jour. L’honneur d’incarner la 50 millionième Opel échoit une fois de plus à l’Omega. Elle quitte l’usine en décembre 1999 sous la forme d’une berline de la génération B, modèle totalement renouvelé.

Aujourd’hui, une nouvelle grande étape est franchie avec la 75 millionième Opel. La marque continue toujours à faire avancer la mobilité. Et il est d’ores et déjà acquis que ce sera un modèle sans émission 100% électrique qui sortira des halls de l’usine à l’occasion du prochain jalon majeur de la production d’Opel.