Victor Martins et Kush Maini en Championnat FIA de Formule 2 ainsi que Gabriele Minì, Nikola Tsolov et Sophia Flörsch Championnat FIA de Formule 3 étaient à l’œuvre en support de la F1 le week-end dernier à Monaco. En Principauté, l’Alpine Academy a dominé les victoires en F3, avec Nikola remportant le sprint et Gabriele la course principale. L’Italien a également excellé lors des essais, s’emparant de la pole position en qualifications.

Alpine au PREMA Racing

Dimanche, Gabriele (PREMA Racing) signait son premier succès de la saison et le deuxième consécutif à Monaco, où il avait obtenu sa première victoire en F3 l’an passé. L’Italien avait pris la pole vendredi pour être idéalement placé en vue de la course dominicale, où son triomphe lui permettait de s’emparer des commandes du championnat. La veille, Gabriele s’était classé onzième du sprint.

ART Grand Prix

Samedi, Nikola (ART Grand Prix) s’imposait pour la première fois en Formule 3 pour devenir le premier Bulgare à gagner dans cette catégorie. Le pilote de l’Alpine Academy montait sur la plus haute marche du podium avec l’écart de 4’’3 sur Tim Tramnitz. Le lendemain, un incident avec Noel Leon à l’origine de pénalité de temps le faisait rétrograder au vingt-septième rang. Nikola quittait Monaco en étant douzième du classement général.

Sophia (Van Amersfoort Racing) faisait face à un week-end riche en défis. Dix-huitième sur la grille d’un circuit proposant peu d’opportunités de dépassement, l’Allemande était coupée dans son élan durant le sprint après un contact avec Kacper Sztuka. Elle bouclait ensuite la course principale en dix-neuvième position.

En Championnat FIA de Formule 2, Victor (ART Grand Prix) et Kush (Invicta Racing) voyaient une nouvelle fois la réussite leur échapper. Bien parti dès les qualifications, Victor était victime d’un contact avec Jak Crawford au premier virage du premier tour. Le lendemain, le Français rencontrait un problème mécanique au départ. Relégué en quatorzième position, Victor mettait toutefois sa stratégie alternative à profit pour remonter et finir neuvième.

Seizième sur la grille, Kush écope d’une pénalité de trois places pour le sprint de samedi. L’Indien se piège par un accrochage devant lui dans cette première confrontation avant qu’il ne termine la course principale au dix-septième rang.

Victor Martins (ART Grand Prix)

Essais : 1er / Qualifications : 2e / Sprint : abandon / Course longue : 9e

« C’était à nouveau un privilège de rouler à Monaco avec la Formule 2. Piloter une année de plus dans cette ville était une superbe occasion et j’y ai vraiment pris du plaisir. Sur le plan des performances, nous avons affiché un bon rythme en essais, puis nous avons réussi à obtenir la pole de notre groupe et la deuxième place au général. C’était l’un des objectifs du week-end. Cela se passait bien, nous travaillions d’arrache-pied en équipe et nous avons progressé dans les domaines où il le fallait par rapport aux manches précédentes. Malheureusement, nous avons été victimes de problèmes au départ des deux courses. Nous n’avons donc pas pu maximiser notre fin de semaine. Je suis sûr que nous avions le potentiel pour marquer de gros points et signer un podium voire une victoire dimanche. C’est frustrant, car il était important de le faire, d’autant plus après l’opportunité offerte par notre résultat en qualifications. Nous devons rester forts et garder un état d’esprit positif. Si nous continuons à travailler dur comme nous le faisons, cela finira par porter ses fruits. C’est dans ces moments difficiles que nous devons rester soudés. »

Kush Maini (Invicta Racing)

Essais : 11e / Qualifications : 16e / Sprint : abandon / Course longue : 17e

« C’était un week-end compliqué à Monaco. Ces deux rendez-vous consécutifs n’ont pas été des plus simples de notre côté, mais l’équipe et moi savons ce qui n’allait pas et nous sommes convaincus que nous retrouverons notre forme du début de saison. Je suis déjà impatient d’être à Barcelone pour lancer la série de trois meetings en autant de semaines. J’ai hâte de recommencer à me battre là où nous devrions être. »

Gabriele Minì (PREMA Racing) – Alpine Academy

Essais : 1er / Qualifications : 1er / Sprint : 11e / Course principale : 1er

« Nous n’avons pas pu faire beaucoup de tours lancés durant les essais, donc nous avons abordé les qualifications sans avoir trop testé la voiture. Heureusement, nous étions dans le rythme dès le départ et nous avons pu nous hisser au sommet pour signer la pole. Ce n’était pas une préparation idéale, mais j’avais pleinement confiance en l’équipe et ils ont fait de l’excellent travail. Les qualifications sont probablement la séance la plus importante à Monaco et la pole position peut conditionner la réussite d’un week-end. Le sprint s’est déroulé sans incident pour moi, nous avons pu gagner une place, mais nous avons manqué les points. En course principale, notre objectif était de gérer les pneumatiques afin de nous imposer en toute sécurité. Obtenir la pole et la victoire une deuxième année de suite à Monaco est vraiment particulier. C’est également formidable de repartir en tête du championnat. C’était un week-end positif dans l’ensemble, mais nous devons continuer à travailler dur et à nous surpasser pour les prochaines courses. »

Nikola Tsolov (ART Grand Prix) 

Essais : 8e / Qualifications : 12e / Sprint : 1er / Course principale : 27e

« C’était un week-end solide à Monaco. Signer ma première victoire sur un circuit aussi incroyable est extrêmement spécial ! Nous avions de bonnes sensations avant nos premiers tours de roues, et même si les essais et les qualifications étaient difficiles en raison des conditions, nous avons réussi à maximiser le sprint pour obtenir exactement ce que nous voulions ! J’en suis incroyablement heureux et cela me donne un énorme coup de pouce et de la confiance pour les prochaines courses, donc un immense merci à l’équipe pour tout le travail acharné pour en arriver là. Nous tournons maintenant notre attention vers Barcelone dans quelques semaines, où nous espérons poursuivre sur cette lancée. »

Sophia Flörsch (Van Amersfoort Racing)

Essais : 21e / Qualifications : 18e / Sprint : abandon / Course principale : 19e

« Monaco est toujours un lieu légendaire et hors du commun. Nous avions maximisé notre préparation en amont de ce rendez-vous et j’avais hâte de prendre le volant. En fin de compte, il nous manquait un dixième pour accéder au top douze des qualifications et cela a été déterminant pour la suite. Sur un tel circuit, il n’était pas possible de faire grand-chose de plus en course car les possibilités de dépassement n’existent pas vraiment. Samedi, notre rythme était soutenu et nous avons connu de bons moments, mais dans l’ensemble, ce n’était pas le week-end pour lequel nous avions travaillé. Barcelone arrive et nous chercherons à rebondir là-bas. »