Alpine célèbre en beauté le 50e anniversaire de sa victoire au Monte-Carlo

Alpine_celebre_en_beaute_le_50e_anniversaire_de_sa_victoire_au_Monte-Carlo
Alpine_celebre_en_beaute_le_50e_anniversaire_de_sa_victoire_au_Monte-Carlo

Célèbre et redouté pour ses conditions changeantes parfois réunies en une seule et même spéciale, le Rallye Monte-Carlo a vu Alpine y forger une grande partie de sa légende. Deux ans après son retour triomphal sur l’épreuve, la marque pouvait compter sur cinq équipages pour défendre ses couleurs à l’occasion du cinquantième anniversaire du triplé historique des Berlinettes lors de la toute première manche de l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes en 1973.

Dans la foulée de la cérémonie du départ sur la Place du Casino de Monaco, les concurrents défiaient le mythique col de Turini dès le jeudi. Dans une ambiance exceptionnelle malgré des températures négatives, Loïc Panagiotis prenait l’initiative tant en R-GT qu’en deux-roues motrices et bouclait une soirée abrégée par l’annulation de l’ES2 avec une avance de 32’’3 sur Grégory Fontalba.

Sur des routes proches du Parc du Mercantour, Loïc Panagiotis se montrait intraitable et poursuivait sur sa lancée en remportant les six spéciales du vendredi. Vainqueur du Trophée Alpine Elf Rally en 2022, Grégory Fontalba se faisait en revanche piéger par une crevaison entraînant une touchette dans l’ES4. Loïc Panagiotis héritait ainsi d’un bel avantage alors que David Ferraro et Éric Royère se tenaient en 3’’4 après s’être échangés leurs positions à trois reprises.

Samedi, la deuxième journée complète d’action sans assistance voyait Loïc Panagiotis prolonger sa domination dans les Alpes-de-Haute-Provence alors que Richard Frau partait à la faute. Reparti après sa sortie de la veille, Grégory Fontalba ôtait tout espoir de grand chelem à Loïc Panagiotis en signant le chrono de référence dans Le Fugeret – Thorame-Haute avant que le leader ne reprenne sa série.

Fort d’une solide avance, Loïc Panagiotis contrôlait son rythme tout en ajoutant deux nouveaux scratches à son actif le dimanche. Le Français de trente ans scellait sa première victoire pour sa première apparition en mondial tout en offrant à l’Alpine A110 Rally son troisième succès consécutif tant en deux-roues motrices qu’en R-GT au Rallye Monte-Carlo. Trentième du classement général final de l’épreuve, il réalisait même l’exploit de précéder plusieurs Rally2 quatre-roues motrices à l’arrivée.

Auteur de trois meilleurs temps dans les quatre spéciales dominicales, David Ferraro revenait à égalité avec Éric Royère et le devançait finalement au nombre de scratches au sein d’un podium monopolisé par les équipages Chazel Technologie Course. Bien qu’ils aient fait l’impasse sur les points en WRC Masters Cup, les deux hommes auraient également pu prétendre au top cinq de cette classe. Enfin, Grégory Fontalba fermait la marche pour son premier départ au plus haut niveau.

Alpine lance ainsi parfaitement sa saison sportive avec des performances faisant rimer succès avec fiabilité, aucun problème mécanique n’ayant été recensé sur les cinq exemplaires conçus par Signatech. Cette année encore, les Alpine A110 Rally seront en action aux mains de concurrents privés dans l’Hexagone et à travers l’Europe, à commencer par les équipages engagés en Trophée Alpine Elf Rally, dont le coup d’envoi sera donné au Rallye Rhône-Charbonnières (20-22 avril).

Louis Chazel, team manager de Chazel Technologie Course

« Cette victoire en deux-roues motrices et ce triplé dans la catégorie R-GT nous font extrêmement plaisir tant ils récompensent le travail de l’équipe et de nos équipages. C’était un Rallye Monte-Carlo plutôt atypique, avec des routes sèches plaçant plus de demandes sur les mécaniques. Bravo à Loïc, avec qui nous avions tout fait pour être les plus affûtés au départ grâce à nos participations aux rallyes du Var et du Dévoluy pour nous préparer à toutes les conditions. En parallèle, nous avons vu une belle bataille entre David et Éric, deux pilotes expérimentés découvrant tous deux l’Alpine. Ils se sont rendus coups pour coups pour finir avec le même temps. Au-delà du résultat, je veux saluer leur état d’esprit, d’autant qu’ils se sont régalés avec leur nouvelle monture. Avoir trois de nos équipages sur les plus hautes places du podium nous donne le sentiment du devoir accompli. Nous avons la chance de pouvoir exploiter cette incroyable voiture qu’est l’Alpine A110 Rally. Elle a fait ses preuves partout en Europe grâce au travail d’Alpine et de Signatech et nous avons déjà hâte de retrouver le parc d’assistance du Trophée Alpine Elf Rally, et possiblement d’autres manches du mondial ! »

Rallye Automobile Monte-Carlo 2022 – Catégorie R-GT

  1. Loïc Panagiotis – Caroline Goddi (Alpine A110 Rally) 3h32’57’’4
  2. David Ferraro – Michel Corneglio (Alpine A110 Rally) +7’31’’7
  3. Éric Royère – Gilbert Dini (Alpine A110 Rally) +7’31’’7
  4. Grégory Fontalba – Stéphan Hermet (Alpine A110 Rally) +57’22’’3
    Ab. Richard Frau – Stéphane Marquez (Alpine A110 Rally)