Camping-car : les français sont de plus en plus nombreux à être attirés par la ‘Vanlife’

FORD TRANSIT - Camping car
FORD TRANSIT - Camping car

L’année dernière, Ford avait mis en évidence dans une étude le désir d’évasion des Français. Plus d’un sondé sur 3 se déclarait attiré par la Vanlife, c’est à dire le fait de vivre et d’habiter (à court ou long terme) dans un véhicule aménagé.

La pandémie de Covid-19 a favorisé l’attrait des Français pour ce mode de vie. Était-ce une tendance passagère, motivée par les multiples confinements, ou une pratique qui s’inscrit sans la durée ? À l’approche des vacances d’été, Ford a réalisé une nouvelle étude avec l’institut de sondage Yougov pour faire le point. 

  • Dans un contexte de perte de pouvoir d’achat, la Vanlife s’invite pour 31 % des Français comme une solution économique pour passer des vacances à moindre coût
  • 58 % des parents d’enfants de moins de 18 ans seraient prêts à partir en vacances avec leur(s) enfant(s) en van ou fourgon aménagé.
  • Les régions Bretagne (17 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (16 %) sont les plus plébiscitées par les Vanlifers 

La ‘Vanlife’, une solution économique plébiscitée par les français

La contrainte des restrictions sanitaires tend à s’effacer depuis l’année dernière. 66 % des Français considèrent qu’elles ont un impact sur leurs envies de voyage, contre 74 % en 2021.

Dans ce contexte, les Français continuent de privilégier les moyens terrestres pour leurs déplacements. Comme l’année dernière, 62 % d’entre eux prévoient d’utiliser la voiture comme moyen de transport pour leurs prochaines vacances. Les camping-car, vans et fourgons aménagés restent minoritaires (5 %) dans ces projets mais gagnent en popularité auprès des consommateurs. En effet, 44 % des Français seraient prêt à passer à la Vanlife pour leurs vacances contre 36 % en 2021.

Traditionnellement associé à tout un imaginaire de liberté, de découverte et de nature, la Vanlife a gagné en popularité ces dernières années. Aujourd’hui la Vanlife séduit grâce à ses garanties de liberté et de flexibilité (46 %), son moindre coût (31 %) et sa réponse aux envies des Français de consommer autrement (26 %).

Qui sont les « Vanlifers » ? Du nomade connecté au campeur baroudeur, la Vanlife semble attirer de plus en plus les consommateurs, et en particulier les jeunes actifs : 56 % des 25-44 seraient prêts à franchir le pas. Ce mode de voyage conquiert aussi les familles. 58 % des parents d’enfants de moins de 18 ans seraient ainsi prêts à partir en vacances avec leur(s) enfant(s) en van ou fourgon aménagé. Dans un contexte inflationniste, bien que le prix de l’essence ne cesse de grimper, la Vanlife apparaît pour 40 % de ces familles comme une solution plus économique comparé à la location de maison ou d’appartement.

La Vanlife offre aussi une nouvelle manière de découvrir (ou redécouvrir) le pays. La majorité des sondés (65 %) préfèrerait rester en France pour un séjour en van. Les régions côtières dans le Sud et l’Ouest semblent être les destinations les plus plébiscitées. Si les jeunes (18-24 ans) sont plus attirés par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (28%), les seniors de plus de 55 ans privilégient quant à eux la Bretagne (22 %).