Les ventes du constructeur automobile roumain Dacia ont diminué de 9% en glissement annuel durant le mois de mai 2024, avec une part de marché tombée à 4% contre 4,6% à la même période l’année dernière, selon les données publiées par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Cependant, sur les cinq premiers mois de l’année, les ventes de Dacia ont augmenté de 2,5% en glissement annuel, selon Economica.net.

Ces données couvrent les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni, et les pays de l’Association européenne de libre-échange (AELE), à savoir l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

En mai, un total de 43 467 voitures Dacia ont été immatriculées en Europe, contre 47 946 à la même période en 2023. Malgré cette baisse, les livraisons de Dacia en Europe ont atteint 245 293 unités sur les cinq premiers mois de l’année, contre 239 368 sur la même période l’année précédente.

Tendances de ventes variés sur les cinq premiers mois de l’année

Les grands constructeurs automobiles ont connu des tendances de ventes variées sur les cinq premiers mois de l’année. Tesla et Ford ont enregistré des baisses de 13,7% et 16,4% respectivement, tandis que le groupe Volkswagen a vu ses ventes augmenter de 3,2%. Le groupe Stellantis a connu une légère hausse de 0,5%, et le groupe Renault, avec toutes ses marques, a enregistré une augmentation de 2,8%.

Malgré les difficultés rencontrées en mai, l’augmentation des ventes de Dacia depuis le début de l’année démontre une résilience notable sur le marché européen. La baisse de 9% en mai est compensée par la croissance de 2,5% enregistrée sur les cinq premiers mois de l’année, soulignant la capacité de Dacia à se maintenir dans un marché compétitif marqué par des performances variées parmi les principaux acteurs de l’industrie automobile.

Les résultats de Dacia contrastent avec ceux de certains concurrents, comme Tesla et Ford, qui ont connu des baisses significatives. Par ailleurs, la performance positive du groupe Volkswagen et du groupe Renault indique une reprise dans certains segments du marché, malgré les défis économiques et logistiques persistants.

Lire aussi : Nouveau RENAULT MASTER : voici son prix en Suisse