A l’annonce du décès de Jacques Calvet, Carlos Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA déclare : « C’est avec une grande tristesse que j’apprends le décès de Jacques Calvet et je tiens à exprimer au nom de tous les salariés du Groupe PSA nos sincères condoléances à son épouse et à sa famille. Jacques Calvet, grand visionnaire, a dirigé l’entreprise de 1984 à 1997, pour en faire un constructeur automobile de premier plan.

Je tiens à saluer la mémoire de ce grand capitaine d’industrie qui nous quitte, doté d’un rare courage et d’une détermination sans faille qui doivent nous inspirer. Au regard de la crise que nous traversons, son exemple nous oblige et nous engage à protéger l’entreprise dans l’intérêt de ses salariés, comme il a toujours su le faire »

Jacques Calvet, né le 19 septembre 1931 à Boulogne-Billancourt, a dirigé le groupe PSA Peugeot Citroën de 1983 à 1997. P-DG emblématique du groupe de 1983 à 1997, Jacques Calvet restructure profondément l’entreprise aux deux marques Peugeot et Citroën et parvient à en faire un constructeur automobile européen de premier plan. Pour résumer son action : “Le groupe qu’il a trouvé en 1982 était en quasi-faillite avec 30,5 milliards de dettes. Il le laisse, en 1997, avec 17,6 milliards de fonds propres. L’action a dépassé les 1 200 francs en 1989, année où le groupe gagne 10,3 milliards.”1 Cette restructuration a été assez dure puisque les effectifs du groupe ont diminué de 50% sur la période dans un contexte de grèves difficiles.