La nouvelle génération de véhicules électriques dans le segment du luxe et du premium est basée sur une architecture développée sur mesure. Elle est adaptée pour tous les aspects du véhicule et peut être utilisée pour toutes les séries de modèles. L’empattement et la voie ainsi que tous les autres composants du système, en particulier les batteries, sont variables grâce à la conception modulaire. Le concept du véhicule est ainsi optimisé pour répondre à toutes les exigences d’une famille de modèles électriques à batterie tournée vers l’avenir. Cette architecture de véhicule permet de construire des voitures électriques Mercedes-Benz, allant de la berline au SUV.

L’EQS permettra aux clients de bénéficier pleinement de tous les avantages d’une architecture entièrement électrique en matière d’espace et de design. Avec une autonomie allant jusqu’à 700 km (selon le WLTP), l’EQS répond également aux exigences d’une berline évolutive. Dans le même temps, Mercedes-Benz reste fidèle à sa recette de succès en matière de production et conçoit ses véhicules et ses usines de manière à pouvoir construire différents modèles de manière flexible sur les mêmes lignes de production. Les véhicules électriques utilisent également des technologies intersectorielles pionnières de Mercedes-Benz comme, par exemple, le système de commande et d’affichage MBUX (Mercedes-Benz User Experience) ou les systèmes d’aide à la conduite.

En septembre 2019, le concept-car Mercedes-Benz Vision EQS a donné quelques indices concernant le design progressif du prochain EQS. Les prototypes en cours d’essai annoncent également des caractéristiques de conception clés révolutionnaires pour le segment du luxe, telles que la cabine avant ou le style “monocoque” de type coupé. Toutefois, les détails de la conception des modèles EQS SUV, EQE et EQE SUV, essentiels au succès de l’initiative électrique, restent pour l’instant un secret pour le public.

Mercedes-Benz introduira l’architecture « tout électrique » en 2021. Dans le même temps, la société continuera à électrifier les plates-formes les plus performantes. En plus de l’EQC (EQC 400 4MATIC, consommation électrique combinée : 21,3-20,2 kWh/100 km ; émissions de CO2 pondérées : 0 g/km) et de l’EQV (EQV 300, consommation d’énergie combinée : 26,4-26,3 kWh/100 km ; émissions de CO2 combinées : 0 g/km)1, les clients du segment des voitures compactes peuvent s’attendre à deux SUV entièrement électriques, l’EQA et l’EQB. La production de l’EQA commencera avant la fin de cette année.

Sprint final vers la production en série : l’EQS sur les dernières étapes de tests

Le système EQS fait actuellement l’objet de derniers essais, notamment au Centre de Test et de Technologie d’Immendingen. La validation systématique de l’ensemble du véhicule sert à garantir les normes de qualité élevées et constitue l’une des mesures étendues dans le processus de développement de chaque série de modèles Mercedes-Benz. Les stations comprennent des essais hivernaux rigoureux en Scandinavie, des essais de châssis et de transmission sur des pistes d’essai, des routes publiques et sur la piste d’essai à grande vitesse de Nardo. Des tests de l’ensemble du véhicule sont également réalisés sous la chaleur de l’Europe du Sud et de l’Afrique du Sud, ainsi que des tests de conduite menés actuellement en Chine et aux États-Unis. Dans le cas de l’EQS, une attention particulière est accordée au groupe motopropulseur électrique et à la batterie, bien entendu. Eux aussi sont testés et homologués selon les normes Mercedes-Benz les plus strictes.

« L’EQS a déjà cumulé plus de deux millions de kilomètres d’essais, de la chaleur de l’Afrique du Sud au froid du nord de la Suède », déclare Christoph Starzynski, vice-président de l’architecture des véhicules électriques et responsable des véhicules EQ chez Mercedes-Benz. « L’EQS sera la Classe S des véhicules électriques. C’est pourquoi elle fait l’objet du même programme de développement exigeant que tout autre véhicule qui a le privilège de porter fièrement l’étoile à trois branches. De surcroît, il y a eu un certain nombre de tests spécifiques aux voitures électriques qui couvrent des priorités de développement importantes telles que l’autonomie, la charge et l’efficacité ».

L’EQS est produite avec la Classe S au sein de la « Factory 56 » de Sindelfingen, l’une des usines automobiles les plus modernes du monde. Depuis un certain temps, la flexibilité des usines est une priorité d’investissement de Mercedes-Benz Operations (MO), qui est responsable de la production de voitures dans le monde entier. L’équipement technique comprenant des solutions pionnières d’Industry 4.0 est un facteur clé de cette flexibilité. Grâce aux structures très flexibles, toutes les usines sont en mesure de produire des véhicules avec différents types de groupes motopropulseurs et donc de répondre rapidement aux changements de la demande sur les marchés. Les opportunités de la mobilité électrique peuvent être saisies avec un besoin d’investissement limité.

Dans le cadre de son initiative « Ambition 2039 », Mercedes-Benz s’efforce de proposer un parc de voitures neuves neutres en termes d’émissions de CO2 dans moins de 20 ans. La marque à l’Étoile souhaite que les voitures électriques, y compris les véhicules tout électriques et hybrides rechargeables, représentent plus de la moitié de ses ventes à l’horizon 2030.