Mobilize s’associe à Logiroad pour rendre les routes plus sûres et réduire les émissions de CO2

Mobilize - logiroad
Mobilize - logiroad

Mobilize, la marque de Renault Group dédiée aux nouvelles mobilités et Logiroad, start-up deep tech française éditrice de logiciels d’analyses et de gestion du patrimoine routier, mettent leurs expertises en commun pour proposer aux collectivités des solutions permettant de réduire les coûts de maintenance des routes, d’améliorer la sécurité routière et de diminuer les émissions polluantes.

  • Mobilize s’appuie sur l’engagement de Renault Group en matière de sécurité routière, sur son expertise en termes d’évaluation de l’infrastructure routière, d’exploitation des données des véhicules connectés et des infrastructures, et sur sa connaissance et capacité d’analyse des émissions polluantes et de CO2 générées par les véhicules.
  • Logiroad a développé une nouvelle génération de plateforme tech, Logiroad Center, issue de plus de 10 ans d’expertise avec les collectivités, qui intègre de l’intelligence artificielle et un traitement automatisé des images captées depuis les véhicules, permettant une programmation intelligente et optimale des travaux d’entretien à mener, ainsi que la prédiction de l’évolution de l’état des routes.

La combinaison de ces expertises et la capacité, grâce notamment au parc de véhicules connectés de Renault Group, à alimenter en continu la plateforme tech Logiroad Center dédiée aux collectivités facilitent la prise de décision grâce à une connaissance précise et immédiate de la qualité des routes et de la sécurité des usagers.

Des outils d’aide à la décision pour les collectivités

Grâce à un diagnostic précis et régulièrement mis à jour à jour de l’état des routes, grâce à une hiérarchisation des travaux à mener associée à des scenarii budgétaires, les collectivités sont en mesure d’intervenir plus tôt dans l’aménagement ou le réaménagement des routes, et de réaliser ainsi jusqu’à 20% d’économie sur les coûts liés à leur entretien, tout en réduisant les risques d’accidents, les émissions de CO2 générées par les travaux et les véhicules, ainsi que les nuisances sonores, une route en bonne état favorisant une conduite plus fluide et plus sûre.

  • Smart Road Monitoring : pour des routes plus confortables

En France, plus de 150 000 km de routes sont fortement endommagés (fissures, nids de poule…), plus de 40% des ralentisseurs sont non conformes et 15 milliards d’euros sont dépensés chaque année pour les réparer ou les mettre aux normes.

Le service de diagnostic de la qualité des routes ‘Smart Road Monitoring’ permet une meilleure gestion des travaux de rénovation à mettre en œuvre pour des routes plus sûres et plus confortables.  Il s’appuie sur la combinaison :

  • des données des véhicules connectés caractérisant la qualité de la route ;
  • d’images, issue d’une caméra, associées aux données des véhicules connectés ;
  • d’intelligence artificielle ;
  • d’algorithmes scientifiques basés sur les lois de vieillissement des chaussées.

Les collectivités peuvent, via la plateforme Logiroad Center mise à leur disposition, visualiser très simplement la qualité des routes, la typologie des défauts identifiés, et une catégorisation permet de prioriser les travaux à mener et d’estimer le budget associé.

  • Safety Road : pour des routes plus sûres

La France se place à la 18ème place du classement 2019 du World Economic Forum pour la qualité de ses routes, quand elle en occupait la première en 2012. Or, plusieurs études estiment qu’environ 30% des accidents de la route dans le pays sont dus à la mauvaise qualité ou au manque d’entretien des infrastructures, et les actions de réaménagement sont souvent curatives, sans anticipation.

Le service ‘Safety Road’ permet d’identifier, sur un territoire donné, les zones générant des comportements de conduite accidentogènes et d’accompagner les collectivités dans la priorisation des travaux à effectuer pour réduire significativement ces comportements et améliorer ainsi la sécurité routière. La solution combine :

  • les données des véhicules connectés et des infrastructures, les données géographiques et l’intelligence artificielle pour identifier les comportements dangereux ou à risque des conducteurs et les zones accidentogènes ;
  • des images, grâce à une caméra permettant de détecter d’autres phénomènes comme un éblouissement à la sortie d’un tunnel par exemple.

Le service permet en outre aux collectivités de suivre l’impact des aménagements réalisés par l’étude du changement des comportements des conducteurs et ce, de façon quasi immédiate.