Un niveau de performance prometteur pour DS Automobiles lors du 1er week-end de course de la saison 9 de Formule E

DS E-TENSE FE23
DS E-TENSE FE23

La saison 9 du championnat du monde ABB FIA de Formule E a débuté au Mexique. Malgré une course compliquée par des essais qualificatifs difficiles, les pilotes DS Automobiles ont pu démontrer le bon niveau de performance de la nouvelle DS E-TENSE FE23 engagée en collaboration avec PENSKE AUTOSPORT. Cette première épreuve de la saison marquait en effet la première apparition des monoplaces de type GEN3, plus puissantes et plus efficaces que leurs devancières, témoignant ainsi de la perpétuelle évolution technologique dans le secteur de la mobilité électrique. En empochant un point à Mexico City, le constructeur premium français a ouvert son compteur dans un championnat qui s’annonce plus disputé que jamais.

Preuve de la compétitivité de la nouvelle voiture développée par DS Performance, Jean-Eric Vergne et Stoffel Vandoorne se sont montrés aux avant-postes lors des deux séances d’essais libres, avec un meilleur chrono et une deuxième place pour le Français et deux 5e positions pour le Belge. Alors que tous les indicateurs étaient au vert, cette tendance ne se confirmait pas lors des essais qualificatifs. Tous deux gênés dans le trafic, les pilotes DS Automobiles devaient se contenter des 11e et 14e positions sur la grille de départ, Jean-Eric Vergne devançant son nouvel équipier dans la hiérarchie.

En course, les DS E-TENSE FE23 ont confirmé qu’elles auront leur mot à dire cette saison. Le champion en titre Stoffel Vandoorne n’a absolument rien lâché. Au final, il gagnera 4 positions et arrachera la 10e place dans le tout dernier tour. À l’inverse, Jean-Eric Vergne a perdu gros dans les derniers instants. Alors qu’il avait gagné 2 positions, le pilote tricolore a subi un problème technique sur la batterie, une des pièces communes imposées par la réglementation. Un incident qui l’a éjecté d’un top 10 qu’il n’avait pas quitté auparavant. Son 12e rang lui laisse donc un goût d’inachevé.

Après cette ouverture de la saison sur le circuit Hermanos Rodriguez, le championnat du monde ABB FIA de Formule E vivra un E-prix en deux temps en Arabie saoudite, sur le tracé de Diriyah, avec les deuxième et troisième courses de cette saison 2023 les 27 et 28 janvier prochains.

Eugenio Franzetti, directeur de DS Performance :

« Cette première course de l’année nous a apporté énormément d’informations. Celles-ci nous seront très utiles dans le futur. Une chose est sûre : nos voitures sont performantes ! À nous de capitaliser sur cela pour briller dès les prochaines courses. »

Stoffel Vandoorne, champion du monde en titre de Formule E :

« Ce n’est évidemment pas le week-end parfait. Je pense que tout le monde dans l’équipe espérait quitter le Mexique avec plus de points au compteur. Néanmoins, un point c’est déjà ça de pris et c’est mieux que rien. Les choses avaient pourtant bien commencé avec un très bon rythme lors des essais libres, nos deux voitures figurant chaque fois dans le top 5. Le feeling était très bon, mais lors des essais qualificatifs ça n’a pas fonctionné comme prévu, notamment à cause du trafic en piste. Nous n’avons pas réussi à optimiser tous les aspects. En partant de la 14e place, je savais que ce ne serait pas simple. La course a été animée avec plusieurs interventions de la Safety Car et nous avons beaucoup appris. Il était toutefois très difficile de dépasser et je n’ai pas pu remonter plus haut que cette 10e position. »

Jean-Éric Vergne, champion de Formule E en 2018 et 2019 :

« Ce n’est évidemment pas le résultat que nous espérions. Je me suis vraiment battu ardemment pour rentrer dans les points et, malheureusement, j’ai eu un problème de batterie juste avant de passer sous le drapeau à damier. C’est frustrant après avoir tout donné pour aller chercher ces points qui peuvent faire la différence en fin de saison. Je veux toutefois retenir le positif : notre voiture est bien née et il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre de ce week-end. La saison sera très longue. Avec une monoplace performante et ce que nous avons appris aujourd’hui, je suis convaincu que nous ferons mieux lors des prochaines courses. »

Chiffres clés depuis l‘implication de DS Automobiles en Formule E :

  • 90 courses
  • 4 titres de champion
  • 15 victoires
  • 44 podiums
  • 21 pole positions