BWT Alpine F1 Team : Esteban huitième et Fernando contraint à l’abandon lors d’un Grand Prix du Mexique difficile

BWT Alpine F1 Team - Esteban huitième et Fernando contraint à l'abandon lors d'un Grand Prix du Mexique difficile
BWT Alpine F1 Team - Esteban huitième et Fernando contraint à l'abandon lors d'un Grand Prix du Mexique difficile

BWT Alpine F1 Team a marqué, aujourd’hui, quatre points à l’issue du Grand Prix du Mexique. Esteban Ocon a terminé huitième sur le circuit Autodromo Hermanos Rodriguez, qui a vu Fernando Alonso abandonner à six tours du but en raison d’un cylindre défaillant.

Avant l’abandon malheureux de Fernando, l’équipe se dirigeait vers un tir groupé aux septième et huitième places, même si Esteban a dû composer avec des problèmes de refroidissement dans la dernière partie de la course.

Les deux pilotes ont pris de bons départs, Fernando prenant la mesure de Lando Norris et Valtteri Bottas pour s’emparer de la septième place, quand Esteban prenait également le meilleur sur la McLaren n°4 pour se hisser à la neuvième place à la fin du premier tour.

Esteban s’est arrêté au 34e tour pour chausser les pneus Durs – dans l’optique d’aller jusqu’au bout des 71 tours de course – alors que Fernando a attendu le 42e passage pour chausser la même gomme. Après son arrêt, l’Espagnol s’est maintenu au septième rang, juste devant Esteban, auteur d’une belle manœuvre de dépassement à l’extérieur du virage 1 sur Bottas.

Au 52e tour, Fernando a perdu un cylindre et a fait de son mieux pour gérer le manque de puissance, avant de devoir abandonner au 65e tour. Esteban s’est maintenu à la septième place mais a dû faire face à des problèmes de refroidissement – un problème récurrent à Mexico City en raison de l’altitude élevée – et a été dépassé par Daniel Ricciardo au 60e tour. C’est finalement à la huitième place qu’il est passé sous le damier.

Esteban Ocon – Départ P10 / Arrivée P8 : « Ce fut, aujourd’hui, une course difficile pour l’équipe. Nous étions sur le point de repartir avec une double ration de points avant l’abandon malheureux de Fernando. De mon côté, j’ai dû composer avec des problèmes de refroidissement à partir de la fin de la première moitié de course, raison pour laquelle nous ne pouvions pas suivre le rythme des McLaren à la fin, même s’il s’en est fallu de peu pour que l’on prenne l’avantage sur Daniel [Ricciardo] après sa pénalité. Nous repartons avec quelques points, mais nous devons nous assurer que ces problèmes ne se reproduisent plus si nous voulons conserver la quatrième place du championnat. »

Fernando Alonso – Départ P9 / Arrivée Ab. : « Malheureusement, nous n’avons pas pu terminer la course aujourd’hui malgré un bon départ et de bons relais nous ayant mis en position de marquer quelques gros points. Je me sentais très performant lors de mes deux relais, d’abord avec les pneus Mediums puis avec les pneus Durs. Cependant, nous avons perdu un cylindre à 18 tours de l’arrivée et, malgré nos efforts, nous avons finalement été obligés d’arrêter la voiture. Austin et Mexico ont été deux très bons week-ends pour moi, et c’est dommage de ne pas avoir marqué les points que nous méritions. Il nous reste encore deux week-ends de course, et nous devons nous assurer de marquer davantage de points dans le cadre de notre lutte pour la quatrième place. »

Otmar Szafnauer, Team Principal : « En raison des conditions uniques de Mexico, nous savions que cette course serait un défi. Nous repartons déçus car une seule de nos voitures a vu le drapeau à damier. Malheureusement, Fernando a subi une panne de cylindre au 52e tour et a dû se débrouiller avec cinq cylindres – ce qui entraîne une perte de puissance significative – pour essayer de rester dans les points. Mais il a finalement dû abandonner la voiture. De son côté, Esteban a été confronté à des problèmes de refroidissement dès le début de la course, il a dû lever le pied par moments, ce qui n’a pas été sans incidence sur ses chronos. Il s’est bien débrouillé pour ramener la voiture en huitième position et marquer des points précieux pour l’équipe. Nous savons que la fiabilité sera la clé dans la lutte pour le championnat et c’est quelque chose qui nous fait dorénavant défaut en dépit d’un bon niveau de performance lors des dernières courses. Nous devons absolument maîtriser ce problème lors des deux dernières manches de la saison si nous voulons atteindre nos objectifs. Je suis convaincu que nous pouvons résoudre ces soucis avant les deux dernières courses. »