Championnat du Monde FIA d’Endurance de Monza à Fuji : la Team Peugeot TotalEnergies progresse

Team Peugeot TotalEnergies
Team Peugeot TotalEnergies

A Fuji, au Japon, dans le cadre de la 5e manche du Championnat du Monde FIA d’Endurance, le Team Peugeot TotalEnergies poursuit sa feuille de route. A l’occasion de leur deuxième apparition en compétition, les PEUGEOT 9X8 ont connu des séances d’essais et de qualification productives. Jean-Eric Vergne (#93) et Loïc Duval (#94) s’élanceront demain, dimanche 11 septembre, en 4e et 5e positions.

Tracé atypique vallonné, vitesses élevées, virages rapides et plus lents, longue ligne droite de près de 1,5km, le circuit situé au pied du Mont Fuji offre une palette variée de tests pour les PEUGEOT Hypercar hybride.

Après un vendredi studieux, avec deux sessions de 90 minutes, sans encombre, permettant aux deux équipages de boucler 38 et 39 tours pour la #94 et 38 et 49 tours pour la #93, ce samedi consacré à la troisième séance d’essais libres et à la qualification, allait confirmer les progrès de l’équipe.

Organisation interne, stratégie, réglages de la voiture, fiabilité…chaque course où s’engage en 2022 le Team Peugeot TotalEnergies représente un entraînement précieux pour préparer 2023 et un engagement complet sur la saison, avec pour objectif : la victoire.

Ce samedi, après une ultime séance d’essais libres fluide de 60 minutes, le Team Peugeot TotalEnergies enregistrait des chronos en amélioration : 1’ 30’’510 et 1’30’’828 respectivement pour la #93 et pour la #94, 2e et 3e de la feuille de chronos des essais libres 3. En qualifications, la barre des 1’30’’00 était atteinte pour la #93, meilleure représentante des PEUGEOT 9X8 (Jean-Eric Vergne). Les dix minutes de la séance qualificative étaient gérées sereinement par l’équipe, chaque équipage disposant de plusieurs tentatives. Pour recueillir plus d’informations, les stratégies entre la #93 et la #94 étaient sensiblement différentes. Après cette entame productive à Fuji, le Team Peugeot TotalEnergies déroule son programme pour aborder la course des 6 Heures, ce dimanche. 

  • ILS ONT DIT

Jean-Marc Finot , directeur de Stellantis Motorsport 

 « Depuis Monza, le travail accompli par l’équipe a porté ses fruits aujourd’hui : nous avons déroulé toutes les séances de roulage sans rencontrer de problème technique bloquant. Pour cela, je tiens à remercier et féliciter chaque personne ici à Fuji mais aussi à Satory. Cela dit, il nous reste encore du chemin à parcourir pour atteindre la performance cible. Nous aurions souhaité être plus proches de nos concurrents de la catégorie Hypercar mais nous sommes sur une pente ascendante. Notre plan de bataille se poursuit : nous apprenons et progressons à chaque confrontation. L’équipe emmagasine de l’expérience, progresse sur les réglages de la voiture sur ce circuit si particulier. Il en est de même, pour les pilotes sur l’exploitation à la limite de la PEUGEOT 9X8. Demain en course la performance comme la stratégie seront décisives, notre objectif sera d’aller le plus loin et le plus haut possible. La consommation et la gestion des pneumatiques seront des facteurs déterminants durant ces 6 Heures. Comptez sur nous pour ne rien lâcher ! »

Jean-Eric Vergne (#93, coéquipier de Paul di Resta et Mikkel Jensen)

« Nous avons accompli un grand pas en avant depuis Monza. Sur la voiture, sur l’organisation de l’équipe… En termes de performance et de qualification, nous n’en sommes qu’à notre 2e course, et notre 1ere vraie qualif pour notre voiture. Nous avons encore beaucoup de choses à améliorer mais je suis confiant pour l’avenir. Je n’arrive pas encore à extraire tout le potentiel de la voiture et je pense que j’aurais pu faire mieux en temps encore. On va continuer à travailler dur avec l’équipe. »

Loïc Duval (#94, coéquipier de Gustavo Menezes et James Rossiter)

« Entre les deux voitures en qualifications, nous avons testé des choses différentes. Nous sommes encore en phase d’apprentissage mais nous sommes là, dans la compétition. Nous avons accompli un sacré pas en avant par rapport à Monza, et note première course. Aujourd’hui, en qualification, l’écart existe, c’est vrai, avec la concurrence qui a bien plus d’expérience. Nous avons un peu souffert, notamment en équilibre, dans quelques portions du circuit, mais la clef de la course sera la régularité et la fiabilité. Nous voulons nous rapprocher à chaque fois des autres. Avec cinq voitures dans la catégorie, nous visons le podium demain. »

LES QUALIFICATIONS ET ESSAIS LIBRES EN CHIFFRES

  • 38, 39 et 32 tours ont été couverts pour la #94 (près de 500 km) ; 38, 49 et 34 tours pour la #93 (près de 550 km) à Fuji, en 3 sessions (4 heures), avant les qualifications.
  • les résultats de la qualification : Jean-Eric Vergne, 1’30’’00 (#93), Loïc Duval, 1’30’’152 (#94)
  • température de la piste 42 °C, température de l’air 28 °C 

LES 6 HEURES DE FUJI EN BREF

5ème manche du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (5/6)

Fuji, circuit Fuji Speedway, 4,56 km, 16 virages. Une longue ligne droite de près de 1,5 km

Programme (décalage horaire : + 7 à Fuji / Paris) :

  • Dimanche 11 septembre : 6 heures de Fuji, à partir de 11h00.