Selon un grand groupe commercial, près de 91% des concessionnaires de voitures neuves en Chine ont réouvert leurs portes au public, en dépit de la pandémie de coronavirus, qui a maintenu le flux dans les salles d’exposition à seulement 53% des niveaux normaux.

Le flux dans les salles d’exposition varie considérablement selon les marques de voitures, selon la China Automobile Dealers Association, qui a examiné 8.393 concessionnaires étalés à travers la République populaire.

Pendant ce temps, les concessionnaires opérés spécifiquement par des marques chinoises ont déclaré le niveau le plus bas en nombre de visiteur d’exposition, rapporte Autonews Europe. Pourtant, les concessionnaires qui vendent des modèles étrangers fabriqués au pays ont vu ces chiffres grimper à 54% des niveaux normaux.

Dans le même temps, 9,2% des concessions sont restées fermées aujourd’hui, à défaut d’approbation des gouvernements locaux, qui obligent les entreprises à fournir aux clients et aux employés des ressources de protection suffisantes.

Quant aux ventes au détail de voitures particulières, elles ont baissé de 47% en Chine au cours de la première quinzaine de mars, la pandémie ayant stoppé la plupart des activités de consommation et d’affaires à travers le pays.

“Certaines villes encouragent les gens à reprendre une vie normale, mais la confiance des consommateurs dans les achats de voitures ne devrait pas revenir à la normale avant la fin mars”, a déclaré la China Passenger Car Association.

Le reste du monde continue de suivre la Chine en termes de confinement, c’est pourquoi les entreprises n’ont commencé à fermer leurs portes que dans des pays comme ceux de l’Union européenne par exemple. Cela signifie que l’industrie automobile est encore loin d’une reprise complète à l’échelle mondiale.