Il y a 75 ans à Wolfsburg : la production en série de la Coccinelle Volkswagen était lancée

Volkswagen Coccinelle
Volkswagen Coccinelle

La production en série de la Volkswagen Limousine (Type 1) a démarré le 27 décembre 1945, date marquant les véritables débuts de la success story de la Volkswagen. Selon les plans initiaux, le modèle devait être un projet de prestige pour le régime national-socialiste.

Mais à partir de 1939, l’usine de Wolfsburg produit des armes au lieu de véhicules. Jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, seules 630 unités du modèle qui avait été rebaptisé « KdF-Wagen » en 1938, sortent de l’usine Volkswagen. Ce n’est que sous la tutelle britannique que la success story unique de la Coccinelle VW a commencé à Wolfsburg grâce à la vision stratégique du Major Ivan Hirst.

La production en série de la Volkswagen, dénommée en interne « Type 1 », et qui, plus tard, est devenue mondialement célèbre sous le nom de « Coccinelle » n’a commencé qu’après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le 27 décembre 1945, le Gouvernement Militaire Britannique assumant la tutelle de Volkswagenwerk GmbH dès juin 1945. Les Britanniques envisageaient d’utiliser la Volkswagen Type 1 pour effectuer des missions de transport urgentes au sein de leur zone d’occupation. C’est ce pragmatisme britannique qui a finalement préservé l’usine d’une démolition imminente. Le Senior Resident Officer Major Ivan Hirst a joué un rôle clé dans cette évolution. Son esprit visionnaire et son talent pour l’improvisation ont permis de démarrer la production automobile pendant les années de rationnement, dans des conditions difficiles, dominées par les pénuries. Grâce à son enthousiasme pour la technologie et les voitures, sa détermination et sa ténacité, il a réussi à transformer une ancienne usine d’armement en une entreprise industrielle civile dans un laps de temps étonnamment court.

Le Gouvernement Militaire Britannique avait déjà passé une commande de 20.000 véhicules en août 1945. Le début de la production était un signe visible d’un nouveau départ et incarnait l’espoir dans une usine qui avait été largement détruite à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Cette solution était conforme à la politique britannique adoptée plus tard pour l’Allemagne, qui considérait la sécurité financière et les perspectives futures pour la population comme des éléments clés dans le développement de structures démocratiques. Enfin, un vent de démocratie souffla au sein de Volkswagenwerk GmbH :  le 27 novembre 1945, le Comité d’entreprise élu dans le cadre d’un scrutin démocratique tient sa première réunion constitutive.

Néanmoins, l’approvisionnement de la main-d’œuvre en nourriture et en espace vital posait des problèmes considérables et la production était entravée par des goulots d’étranglement au niveau des matières premières et de la fourniture d’énergie. Malgré ces conditions difficiles, la première berline Volkswagen a quitté les chaînes de production peu après Noël. Wolfsburg et Volkswagenwerk GmbH ont donc reçu un cadeau de Noël un peu tardif, seulement huit mois après la fin de la guerre. À la fin de l’année 1945, 55 véhicules avaient été produits.

De 1946 à la réforme monétaire, environ 1 000 véhicules ont été produits par mois. Il n’était pas possible de produire plus de véhicules en raison des pénuries de matériel et du rationnement ainsi que du manque de personnel. Les administrateurs responsables ont jeté les bases de la croissance future de l’entreprise à l’automne 1949. Ils ont mis en place un système de vente et de service après-vente et ont commencé à exporter la berline Volkswagen en 1947.

Volkswagen Type 1, la « Coccinelle ».
La décision de développer une usine civile et de lancer la production en série de la Volkswagen Type 1 a été le point de départ d’une success story unique. Grâce à l’anticipation du redémarrage, Volkswagenwerk GmbH a pu bénéficier d’une excellente position initiale, propice à la relance économique après l’introduction du D-Mark. Sous la désignation non officielle de « VW Coccinelle », la voiture est devenue plus populaire que pratiquement n’importe quel autre modèle automobile dans le monde. Elle a battu également des records en termes de durée et de volume de production. Volkswagen n’a arrêté la production de la VW Coccinelle au Mexique qu’en 2003, après que 21 529 464 véhicules aient été fabriqués, dont environ 15,8 millions en Allemagne.