Le Groupe Volkswagen et SEAT dévoilent le plan d’électrification pour l’Espagne

Le Groupe Volkswagen et SEAT dévoilent le plan d'électrification pour l'Espagne
Le Groupe Volkswagen et SEAT dévoilent le plan d'électrification pour l'Espagne

Électrifier l’Espagne en créant un Hub Européen de véhicules électriques, bâtir une production de cellules de batterie et un écosystème électrique complet et durable : voici les objectifs du Groupe Volkswagen et de SEAT pour la péninsule Ibérique. Le Groupe vient d’annoncer son intention de déposer une candidature au programme PERTE, après la déclaration du Gouvernement espagnol relative à l’ouverture de l’appel d’offres le 1er avril 2022. Le programme « Future Fast Forward » s’appuierait sur un investissement total de plus de 7 milliards d’euros avec des fournisseurs tiers sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électro-mobilité. Volkswagen a également annoncé que Valence avait été choisie pour l’installation d’une nouvelle usine de cellules de batterie en Espagne. Tous ces plans sont encore soumis à approbation finale, surtout la soumission de PERTE.

« Ce projet est extrêmement important pour Volkswagen, pour l’Espagne et pour l’ensemble de l’Europe. Notre objectif est d’électrifier l’Espagne et nous sommes prêts à investir plus de 7 milliards d’euros en collaboration avec des fournisseurs tiers pour l’électrification de nos usines de Martorell et Pampelune et la mise en place de la chaîne de valeur de la production de batteries à Valence », explique Thomas Schmall, membre du Directoire de Volkswagen AG en charge de la Technologie et Président du Directoire de SEAT S.A.

« ‘Future Fast Forward’ a le potentiel nécessaire pour transformer l’industrie automobile espagnole et démocratiser la mobilité électrique en Europe. Le budget de plus de 7 milliards d’euros que le Groupe Volkswagen et SEAT S.A. prévoient de consacrer à ‘Future Fast Forward’ pourrait constituer le plus grand investissement industriel de l’histoire de l’Espagne », note Wayne Griffith, Président de SEAT.

La gigafactory de Valence deviendrait le deuxième site de Volkswagen après Salzgitter et le premier à l’extérieur de l’Allemagne. « À Valence, nous prévoyons de construire rien de moins que la production des cellules de nouvelle génération : une usine standardisée, produisant la cellule unifiée de Volkswagen et approvisionnée en énergie renouvelable, afin de garantir la durabilité de la production des batteries. Cela aura un effet stimulant sur l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries tant en Espagne qu’à l’étranger », ajoute Thomas Schmall.

Valence a émergé comme le site le plus porteur après un processus de sélection rude basé sur plus d’une centaine de critères tels que la main-d’œuvre qualifiée, le soutien public, les bonnes connexions logistiques et l’énergie verte. Volkswagen vise une capacité de production de 40 GWh par an et prévoit d’employer plus de 3 000 personnes à Valence. Le calendrier est serré : pour que la production puisse démarrer en 2026, la construction de l’usine doit commencer d’ici la fin de l’année. La première étape sera la validation de la soumission de PERTE et la finalisation des permis.

« La transformation d’un secteur entier représente un énorme défi, indique Thomas Schmall. Pour pouvoir être compétitifs dans le monde électrique, nous devons améliorer la productivité de notre production de véhicules en Espagne. Et nous devons former une grande partie de nos employés à de nouvelles tâches telles que le développement et la production de batteries. Cela demande beaucoup de flexibilité de la part de tous et peut-être des changements de poste. Mais l’important, c’est que l’impact global sur l’emploi reste positif, malgré les temps d’assemblage plus rapide de la construction des véhicules électriques. Si nous faisons les choses bien et que nous obtenons un soutien adéquat de la part du Gouvernement espagnol, nous pourrons créer des emplois supplémentaires en Espagne dans le cadre de cette transition. »

Au total, Volkswagen prévoit de construire six gigafactories en Europe pour une capacité annuelle totale de 240 GWh avec ses partenaires. La demande de cellules premium du Groupe sera satisfaite par Northvolt à Skellefteå en Suède. Pour accélérer le déploiement de toutes les autres usines de cellules prévues en Europe, Volkswagen a créé une corporation européenne pour le développement et la production de cellules à laquelle elle se réserve la possibilité d’intégrer des partenaires ou investisseurs. Son point de référence (et son modèle pour les usines suivantes) sera le site de Salzgitter en Allemagne où la production devrait débuter en 2025.