Nissan contribue aux résultats de Renault Group à hauteur de 276 millions d’euros au titre du 2ème trimestre 2022

Nissan
Nissan

Nissan a publié aujourd’hui les résultats du premier trimestre de son exercice fiscal 2022/2023 couvrant la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023.

Le résultat publié par Nissan en normes comptables japonaises au titre du premier trimestre de son exercice fiscal 2022/2023 (période du 1er avril au 30 juin 2022), après retraitements IFRS, se traduira dans le résultat net du second trimestre 2022 de Renault Group par une contribution positive estimée à 276 millions d’euros1.

Le chiffre d’affaires de NISSAN par unité de modèles clés a augmenté de manière significative

Durant la période avril-juin 2022, le chiffre d’affaires net consolidé s’est élevé à près de 2 140 milliards de yens, le résultat d’exploitation consolidé a atteint 64,9 milliards de yens et la marge opérationnelle s’est établie à 3,0 %. Le résultat net2 de l’entreprise au premier trimestre était de 47,1 milliards de yens.

Au cours du premier trimestre, l’environnement commercial extrêmement difficile a exercé une pression sur les bénéfices, la production ayant été limitée notamment à cause du confinement de Shanghai causé par la propagation du nouveau coronavirus, mais aussi par les pénuries d’approvisionnement en semi-conducteurs. D’autres facteurs externes tels que la flambée des prix des matières premières et celle des coûts de logistique ont également intensifié l’impact de cette pression. Cependant, Nissan a réussi à compenser une partie de cet impact par des efforts continus pour améliorer la qualité des ventes sur chaque marché, ce qui a entraîné une augmentation du chiffre d’affaires unitaire des modèles clés. L’accent mis par la marque sur la discipline financière et le contrôle des coûts fixes, ainsi que le vent favorable de la faiblesse du yen, ont contribué à maintenir un bénéfice et un résultat courant positifs.

Principaux résultats financiers du premier trimestre de l’exercice fiscal 2022
Le tableau ci-dessous récapitule les résultats financiers de Nissan pour la période de trois mois ayant pris fin au 30 juin 2022, calculée selon la méthode de la mise en équivalence pour la coentreprise en Chine.

(base des rapports TSE – base consolidée pour la joint-venture en Chine)3

En milliards de YensPremier semestre de l’année fiscale 2021 (FY21 Q1)Premier semestre de l’année fiscale 2022 (FY22 Q1)Évolution en % d’une année sur l’autre
Chiffre d’affaires2,008.22,137.3+129.1
Résultat d’exploitation75.764.9-10.8
Marge opérationnelle3.8%3.0%-0.8 pt
Résultat courant90.3104.0+13.7
Bénéfice net1114.547.1-67.4

Basé sur les moyennes des taux de changes de 130 JPY /USD et 138 JPY /EUR pour le premier trimestre de l’année fiscale 2022 (avril-juin).

Sur une base de gestion pro forma, qui inclut la consolidation proportionnelle des résultats de la joint-venture de Nissan en Chine, le bénéfice d’exploitation s’élevait à 98,8 milliards de yens, soit une marge opérationnelle de 4,0 %. Le résultat net1 s’est quant à lui élevé à 47,1 milliards de yens.

À l’occasion de cette annonce, le PDG de Nissan, Makoto Uchida, a déclaré: « Au premier trimestre, l’environnement des affaires est resté plus difficile que prévu. Nous croyons que les progrès que nous avons réalisés dans cet environnement sont la preuve que les fondements commerciaux de Nissan ont été renforcés de façon constante grâce au plan de transformation Nissan NEXT. Ce qui montre que nous passons à une structure de profit plus à même de résister aux facteurs externes. Même si l’environnement des affaires restera incertain, avec les lancements du nouveau Sakura EV et du nouveau X-Trail au Japon, puis l’arrivée très prochaine en Europe de X-Trail avec nos technologies uniques e-POWER et e-4ORCE, nous améliorerons encore notre structure de profit ».

1. sur la base d’un taux de change de 138,1 yens pour un euro en moyenne sur le trimestre.
2. Bénéfice net attribuable aux détenteurs de la société mère
3. Depuis le début de l’exercice 2013, Nissan a annoncé des chiffres calculés selon la méthode de mise en équivalence pour sa coentreprise avec Dongfeng en Chine. Bien que les bénéfices nets restent inchangés en utilisant cette méthode, les relevés fiscaux de la mise en équivalence n’incluent plus les résultats de Nissan-Dongfeng dans les chiffres d’affaires et les résultats d’exploitation