Résultats financiers du 1er semestre 2022 – Renault Group relève ses perspectives financières 2022 et accélère sa transformation

Renault Group Résultats financiers_2022
Renault Group Résultats financiers_2022

 » Renault Group poursuit avec détermination sa transformation en profondeur et le redressement de ses activités. Les résultats du 1er semestre 2022 en sont la démonstration : en dépit de tous les vents contraires liés à l’arrêt de l’activité en Russie, à la crise des semi-conducteurs et à l’inflation des coûts, le Groupe continue d’améliorer sa performance opérationnelle et commence à bénéficier du succès des nouveaux lancements.

Ayant largement compensé la perte des activités russes et poursuivant à grande vitesse sa mutation, Renault Group revoit à la hausse ses perspectives financières pour l’année 2022. A l’automne, de nouveaux objectifs financiers moyen-terme ainsi que le déploiement accéléré de Renaulution seront présentés lors du Capital Market Day. Toutes nos énergies sont mobilisées pour transformer Renault Group en acteur compétitif, tech et responsable. »  a déclaré Luca de Meo, CEO de Renault Group

  • Résultats du 1er semestre 2022, une nouvelle étape dans le redressement du Groupe : amélioration significative de la profitabilité, forte génération de free cash-flow et renforcement de la structure financière
    • Chiffre d’affaires du Groupe à 21,1 milliards d’euros, stable par rapport au 1er semestre 2021, malgré la baisse de 11,9 % des ventes mondiales du Groupe sur la période, dans un contexte de marché encore perturbé
    • Marge opérationnelle du Groupe à 988 millions d’euros (4,7 % du chiffre d’affaires) : en amélioration de 556 millions d’euros et 2,6 points par rapport au 1er semestre 2021
    • Marge opérationnelle de l’Automobile à 420 millions d’euros (2,1 % du chiffre d’affaires de l’Automobile) : amélioration de 565 millions d’euros (+2,8 points) en dépit d’une baisse de
      136 000 véhicules par rapport au 1er semestre 2021
    • Résultat net des activités poursuivies à 657 millions d’euros, en hausse de 458 millions d’euros par rapport à l’année dernière
    • Résultat net des activités abandonnées à -2,3 milliards d’euros du fait de la charge d’ajustement non cash liée aux cessions des activités industrielles russes annoncées le 16 mai 2022
    • Free cash-flow opérationnel de l’Automobile à 956 millions d’euros (dont 800 millions d’euros de dividende de Mobilize Financial Services) en hausse de 1 470 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021
    • Dette nette de l’Automobile réduite de 1,2 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2021, dont 522 millions d’euros suite à la cession des activités en Russie : -426 millions d’euros
  • Succès des nouveaux véhicules et accélération d’une stratégie tournée vers la valeur
    • Portefeuille de commandes du Groupe en Europe à 4,1 mois de ventes, soutenu par le succès des nouveaux lancements :
      • Renault Arkana enregistre plus de 100 000 commandes depuis son lancement dont 60 % en version E-TECH et 60 % sur le canal à particuliers
      • Renault Megane E-TECH Electric connaît un lancement prometteur en affichant déjà plus de 25 000 commandes, dont 75 % sur les versions haut de gamme et 80% sur les motorisations les plus puissantes. Les premiers véhicules sont arrivés dans les concessions françaises mi-mai ; son lancement dans les pays européens est en cours et se poursuivra jusqu’en septembre
      • Dacia Sandero demeure le véhicule le plus vendu auprès des clients particuliers en Europe
      • Avec plus de 30 000 commandes enregistrées au 1er semestre, Dacia Spring 100% électrique est numéro 1 des ventes de véhicules électriques à particuliers en France
      • Dacia Jogger s’annonce comme un nouveau succès avec plus de 50 000 commandes en 6 mois et un mix à plus de 60 % sur les versions supérieures en Europe
      • Alpine a doublé ses commandes par rapport au 1er semestre 2021 grâce au succès de sa nouvelle gamme A110
    • Effet mix produit de +3,3 points sur le chiffre d’affaires de l’Automobile par rapport au 1er semestre 2021 grâce aux nouveaux lancements (Arkana, Jogger et Megane E-TECH Electric)
    • Performance des ventes E-TECH qui continuent de croître, représentant 36 % des immatriculations des véhicules particuliers de la marque Renault en Europe (vs 26 % au 1er semestre 2021)
    • Accélération de l’effet prix qui atteint +7,4 points sur le chiffre d’affaires de l’Automobile par rapport au 1er semestre 2021. Cet effet se poursuivra au 2nd semestre grâce à la politique commerciale Renaulution
    • Impact de la hausse du prix des matières premières et de l’inflation des coûts plus que compensé par les bénéfices de cette nouvelle politique commerciale couplés à la productivité du Groupe
  • Perspectives financières revues à la hausse pour l’année 2022 

Renault Group revoit à la hausse ses perspectives financières pour l’année 2022 avec :

  • une marge opérationnelle du Groupe supérieure à 5 % contre de l’ordre de 3 % précédemment ;
  • un free cash-flow opérationnel de l’Automobile supérieur à 1,5 milliard d’euros contre positif précédemment.

Le Groupe confirme un impact de la crise des semi-conducteurs estimé à 300 000 véhicules sur l’année 2022. 

  • Le Groupe présentera lors de son Capital Market Day à l’automne une mise à jour de ses objectifs financiers moyen terme Renaulution et de sa stratégie le positionnant comme un acteur de référence compétitif, tech et responsable.

Boulogne-Billancourt, le 29 juillet 2022 –

Le 16 mai 2022, le Conseil d’administration de Renault Group a approuvé à l’unanimité la signature des accords pour céder 100 % des parts de Renault Group dans Renault Russia à la ville de Moscou et sa participation de 67,69 % dans AVTOVAZ à NAMI (l’Institut central de recherche et de développement des automobiles et des moteurs). Par ailleurs, l’accord prévoit une option de rachat par Renault Group de sa participation dans AVTOVAZ, exerçable à certaines périodes au cours des 6 prochaines années.

En conséquence de ces accords :

  • Les activités russes ont été déconsolidées dans les comptes semestriels de Renault Group au 30 juin 2022 et traitées comme activités abandonnées en application d’IFRS 5 avec effet rétroactif au 1er janvier 2022.
  • Les agrégats financiers des activités poursuivies du 1er semestre 2022 n’incluent donc plus les activités industrielles russes et l’année 2021 a été retraitée en cohérence avec ce nouveau périmètre d’activité.
  • Le résultat des activités abandonnées représente une perte de 2,3 milliards d’euros au 1er semestre 2022 correspondant principalement à la dépréciation des immobilisations corporelles, incorporelles et goodwill d’AVTOVAZ et Renault Russia ainsi que d’actifs spécifiques détenus par les autres entités du Groupe et au résultat de cession sur les entités russes cédées.
  • La dette nette de l’Automobile a été retraitée de 0,5 milliard d’euros passant ainsi de -1,6 milliard d’euros à -1,1 milliard d’euros au 31 décembre 2021.

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 21 121 millions d’euros en progression de 0,3 % par rapport au 1er semestre 2021. A taux de change constants, il augmente de 1,1 % (effet de change négatif essentiellement lié à la dévaluation de la Livre turque).

Le chiffre d’affaires de l’Automobile s’établit à 19 574 millions d’euros, en hausse de 0,3 % par rapport au 1er semestre 2021.

L’effet prix, positif de 7,4 points, reflète la poursuite de notre politique commerciale, lancée au 3ème trimestre 2020, privilégiant la valeur sur le volume des ventes ainsi que des hausses de prix pour compenser l’inflation des coûts et une optimisation des remises commerciales. Il s’élève à 8,4 points au 2nd trimestre de l’année après un 1er trimestre à 5,6 points.

Le succès d’Arkana, lancé au 2nd trimestre 2021, ainsi que ceux de Jogger et Mégane E-TECH électrique au cours du 1er semestre marquent le renouveau de la marque Renault sur le segment C et ont permis de générer un effet mix produit positif de 3,3 points. 

Ces deux effets permettent de compenser la perte de volume de -5,2 points qui s’explique principalement par la baisse du marché automobile en Europe en lien avec la pénurie des semi-conducteurs. 

L’impact des ventes aux partenaires, négatif de -1,8 points, résulte principalement de la baisse de production de moteurs diesel et de véhicules pour nos partenaires (fin des contrats de Master pour Opel et de Trafic pour Fiat à la fin de l’année 2021).

L’effet « Autres », de -2,1 points, provient d’une baisse de la contribution des ventes du réseau Renault Retail Group (RRG) suite aux cessions de succursales et en partie compensée par la performance des ventes de pièces et accessoires.

Le Groupe enregistre une marge opérationnelle positive de 988 millions d’euros (4,7 % du chiffre d’affaires) contre 432 millions d’euros au 1er semestre 2021 (+2,6 points).

La marge opérationnelle de l’Automobile s’améliore de 565 millions d’euros et s’établit à 420 millions d’euros (2,1 % du chiffre d’affaires de l’Automobile soit +2,8 points par rapport au 1er semestre 2021).

L’effet mix/prix/enrichissement positif de 1 548 millions d’euros illustre le succès de la politique commerciale privilégiant la valeur au volume. Cette politique a plus que compensé l’effet volume négatif de 270 millions d’euros et l’augmentation des coûts (matières premières, achats, garantie et coûts de fabrication & logistique) qui s’élève à 647 millions d’euros. Cette dernière s’explique principalement par la forte hausse du prix des matières premières (-797 millions d’euros) partiellement compensée par la performance achats (+167 millions d’euros).

La contribution du Financement des Ventes de Mobilize Financial Services (anciennement RCI Bank and Services) à la marge opérationnelle du Groupe atteint 582 millions d’euros, en baisse de 11 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021, en lien principalement avec la normalisation du niveau de risque et l’actif productif moyen (43,7 milliards d’euros) qui diminue en lien avec la stratégie du Groupe d’optimisation des stocks de véhicules dans le réseau.

L’activité clientèle enregistre une hausse des nouveaux financements de 2,3 %. La hausse de 14,8 % du montant moyen financé des nouveaux contrats permet de compenser la diminution de 10,9 % du nombre de nouveaux contrats de financement du fait de la baisse des immatriculations du Groupe.

Au cours du 1er semestre 2022, Mobilize Financial Services a réalisé avec succès son premier emprunt obligataire vert pour un montant de 500 millions d’euros à 5 ans.  Le produit de cette émission sera utilisé pour financer des véhicules électriques et des infrastructures de recharge. Cette émission a été encaissée début juillet et ne figure donc pas dans les passifs financiers au 30 juin 2022. 

Les autres produits et charges d’exploitation sont négatifs à hauteur de -49 millions d’euros (contre -70 millions d’euros au 1er semestre 2021) et s’expliquent notamment par des provisions pour restructuration de -134 millions d’euros et des cessions d’actifs (+56 millions d’euros) principalement liées à la vente de plusieurs filiales commerciales du Groupe et de succursales de RRG.

Après prise en compte des autres produits et charges d’exploitation, le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 939 millions d’euros contre 362 millions d’euros au 1er semestre 2021.

Le résultat financier s’élève à -236 millions d’euros contre -138 millions d’euros au 1er semestre 2021. Cette dégradation s’explique par l’impact de l’hyperinflation en Argentine, le coût de la dette restant stable.

La contribution des entreprises associées s’élève à 214 millions d’euros, en progression de 54 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021.  Elle inclut 325 millions d’euros liés à la contribution de Nissan qui permettent de plus que compenser 111 millions d’euros de contribution négative des autres entreprises associées notamment en lien avec la dépréciation des titres de Renault Nissan Bank en Russie.

Les impôts courants et différés représentent une charge de 260 millions d’euros contre une charge de 185 millions d’euros au 1er semestre 2021 en lien avec l’amélioration du résultat.

Le résultat net des activités poursuivies s’établit à 657 millions d’euros en hausse de 458 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021.

Le résultat net des activités abandonnées s’élève à -2,3 milliards d’euros du fait de la charge d’ajustement non cash liée aux cessions des activités industrielles russes.

Ainsi, le résultat net s’établit à -1 666 millions d’euros et le résultat net, part du Groupe, à -1 357 millions d’euros (soit -4,98 € par action).

La capacité d’autofinancement de l’activité Automobile hors dépenses de restructuration, inclut
800 millions d’euros de dividende Mobilize Financial Services et atteint 2,6 milliards d’euros en progression de 0,9 milliard d’euros par rapport au 1er semestre 2021. Cette capacité d’autofinancement couvre largement les investissements corporels et incorporels avant cessions d’actifs qui s’élèvent à 1,2 milliard d’euros (1,1 milliard d’euros nets de cessions).

Hors impact des cessions, le taux de CAPEX et R&D nets du Groupe s’élève à 8,0 % du chiffre d’affaires contre 9,1 % au 1er semestre 2021. Il s’élève à 7,5 % y compris cessions.

Le free cash-flow opérationnel de l’Automobile est positif à hauteur de 956 millions d’euros après prise en compte de dépenses de restructuration à hauteur de 278 millions d’euros et d‘un impact négatif de la variation du besoin en fonds de roulement de 275 millions d’euros.

La dette nette de l’Automobile s’élève à -426 millions d’euros au 30 juin 2022 contre -1,6 milliard d’euros au 31 décembre 2021 (-1,1 milliard d’euros retraités des opérations d’AVTOVAZ et Renault Russia), soit une baisse de 1,2 milliard d’euros.

Au 1er semestre 2022, Renault Group a remboursé par anticipation 1 milliard d’euros du prêt d’un pool bancaire bénéficiant de la garantie de l’Etat français (PGE) et remboursera, au 2nd semestre,
1 milliard d’euros au titre de l’échéance contractuelle. Comme annoncé, la totalité du prêt sera remboursée au plus tard fin 2023.  

Dans le cadre de son programme Shelf Registration, Renault SA a lancé, le 24 juin 2022, une émission obligataire sur le marché japonais pour un montant total de 80,7 milliards de yens (soit 561 millions d’euros) avec un taux de 3,5% et une maturité de 3 ans. Cette émission a été encaissée le 1er juillet 2022 et ne figure donc pas dans les passifs financiers au 30 juin 2022. 

Au 30 juin 2022, les stocks totaux de véhicules neufs (y compris le réseau indépendant) représentent 348 000 véhicules contre 427 000 (dont environ 12 000 véhicules en Russie) à fin juin 2021, soit 60 jours de ventes.

Perspectives & stratégie

Renault Group revoit à la hausse ses perspectives financières pour l’année 2022 avec :

  • une marge opérationnelle du Groupe supérieure à 5 %, contre de l’ordre de 3 % précédemment ;
  • un free cash-flow opérationnel de l’Automobile supérieur à 1,5 milliard d’euros, contre positif précédemment.

Le Groupe confirme un impact de la crise des semi-conducteurs estimé à 300 000 véhicules sur l’année 2022. 

Renault Group présentera à l’automne, lors d’un Capital Market Day, une mise à jour de ses objectifs financiers moyen-terme Renaulution et de sa stratégie le positionnant comme un acteur de référence compétitif, tech et responsable.

Résultats consolidés de Renault Group

Retraitements 2021 des activités d’AVTOVAZ et Renault Russia

Retraitements 2021 des activités dAVTOVAZ et Renault Russia
Retraitements 2021 des activités dAVTOVAZ et Renault Russia