Bugatti Veyron
Bugatti Veyron

La Bugatti Veyron est un modèle qui a actuellement 18 ans, mais contrairement à la plupart de son ensemble, l’hypercar française est loin d’être bon marché, car son entretient coûte les yeux de la tête.

En effet, le changement des bougies d’allumage de la Bugatti Veyron coûte environ 20 mille euros. Pour cette somme exorbitante vous pouvez acheter une toute nouvelle Dacia, quel que soit le modèle du constructeur roumain, ou remplacer les 16 bougies d’allumage de la Veyron avec les bobines. Bien sûr, ce prix comprend environ 35 heures de travail chez le mécanicien particulier, qui dit affirme que cela pourrait prendre jusqu’à 50 heures et le retrait du moteur, ce qui, selon nous, coûterait encore plus cher. 

C’est en 1997, lors d’un voyage en train dans le « Shinkansen » Express entre Tokyo et Nagoya, qu’une esquisse fut dessinée, prête à changer le monde automobile pour toujours. Suite à une discussion avec Karl-Heinz Neumann, alors responsable des organes mécaniques chez VW, il dessine sur une enveloppe – en s’appuyant sur une idée qu’il avait en tête depuis longtemps – un moteur avec 18 cylindres. Ce moteur est puissant, fort, et surtout sublime. Lui, c’est Ferdinand Karl Piëch, ingénieur brillant, et président de longue date du Directoire et du Conseil de surveillance – et force motrice derrière le développement de la Bugatti Veyron 16.4.

La première voiture hypersportive des temps modernes représente une véritable performance de pionnier et lors de sa présentation en 2005, elle écrira l’histoire automobile. Premier véhicule de série, le coupé est doté de plus de 1000 ch et file à plus de 400 km/h. La Veyron est un chef-d’œuvre d’ingénierie. Mais son développement remonte à bien plus loin.