FIAT annonce l’arrivée de la nouvelle 500e en Amérique du Nord

Fiat 500e Kartell concept one-off front ¾ exterior
Fiat 500e Kartell concept one-off front ¾ exterior

Au Salon de l’auto de Los Angeles, Olivier François, président-directeur général de FIAT et directeur du marketing mondial de Stellantis, a fait l’annonce officielle de l’intention de l’entreprise d’offrir le nouveau véhicule entièrement électrique FIAT 500e en Amérique du Nord. Fer de lance de la stratégie d’électrification de la marque, la nouvelle 500e arrivera sur le marché canadien au début de 2024, marquant une nouvelle étape nord-américaine du périple mondial de FIAT à l’extérieur de l’Europe.

« Depuis 1899, FIAT a joué un rôle important dans le développement de la mobilité, non seulement en livrant des véhicules au plus grand nombre, mais également en poursuivant une mission sociale et en cherchant toujours la nouveauté », a déclaré Olivier François, président-directeur général de FIAT et directeur du marketing mondial de Stellantis. « Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes confrontés à une révolution mondiale qui fait en sorte que les clients recherchent plus qu’une simple voiture et nous avons l’intention de mettre tout en œuvre pour répondre à leurs besoins en constante évolution. La nouvelle 500e est plus qu’une voiture, c’est un projet social pour satisfaire l’appétit des Nord-Américains pour un virage vers une mobilité durable. Il nous paraît essentiel de faire découvrir les véhicules électriques aux Nord-Américains en leur présentant notre véhicule emblématique, la Fiat 500. En tant qu’entreprise, nous devons agir en pionnier et ouvrir de nouvelles voies, c’est pourquoi ce sera un privilège de voir notre nouvelle 500 être au premier plan de ce changement. Sur le plan humain : c’est un engagement à accompagner les clients vers la mobilité de l’avenir… encore une fois. »
 
Aujourd’hui, l’industrie automobile fait face à un grand bouleversement : la transition vers la mobilité durable. FIAT est la marque la mieux placée au pays pour jouer un rôle important dans cette révolution, et l’emblématique Fiat 500e est le véhicule tout désigné pour introduire de nombreuses familles nord-américaines aux véhicules électriques. La nouvelle 500e est irrésistible : géniale, petite et italienne. Elle est l’accessoire de mode par excellence. Si c’est ce que vous cherchez, vous devez passer à l’électrique, car c’est la seule façon qu’il sera offert en Amérique du Nord.
 
L’évolution vers une plus grande proportion de véhicules électriques n’est pas seulement une affaire de technologie. Il faut réinventer l’expérience client en tenant compte des besoins des gens, autant que de ceux de la planète.
 
Lors de la conférence de presse, Olivier François a présenté les objectifs de FIAT en Amérique du Nord et a annoncé que le dévoilement officiel de la 500e nord-américaine aura lieu l’année prochaine au Salon de l’auto de Los Angeles 2023. Elle sera disponible au premier trimestre de 2024.
 
Sur la scène pour la conférence de presse, se trouvaient trois versions exclusives du modèle 500e, conçues par Armani, Kartell et Bvlgari, qui reflètent le savoir-faire, la créativité et la sophistication à l’italienne. Symboles de la fabrication italienne dans le monde entier, et conformément à la vision du développement durable, ces trois concepts uniques incarnent les trois visages de la nouvelle FIAT 500e : design durable, mode durable et luxe durable
 
500 Giorgio Armani
Giorgio Armani, le roi incontesté de l’élégance italienne, est seul capable d’interpréter le style de cette façon. Son atelier de haute couture a présenté son interprétation de la 500 électrique, la 500 Armani, dans l’esprit du sur-mesure intemporel et de la durabilité. À l’aide de la technologie laser, Armani a voulu façonner le revêtement métallique de la carrosserie de la voiture (et le graver) en lui appliquant un motif en microchevrons exclusif qui le rapproche au maximum de la texture d’un tissu et qui crée un effet bicolore sans ajout de peinture polluante. Le résultat se voit rehausser par une couleur gris/vert « effet soie » Armani. De plus, la peinture opaque utilisée sur l’extérieur du véhicule est un produit innovant et durable : une couche de finition transparente activée par la lumière UV qui réduit les polluants atmosphériques et les bactéries.
 
Le logo « GA » est une caractéristique importante du design des roues et personnalise le tissu du toit souple, tandis que les vitres de couleur ambre amplifient l’harmonie et la sophistication du véhicule.
 
Les nuances neutres et élégantes sont aussi présentes dans l’habitacle : les sièges sont recouverts de cuir naturel pleine fleur certifié, fourni par Poltrona Frau, dans une couleur « gris-beige » avec des bandes de laine à microchevrons agrémentées de détails dignes des meilleurs maroquiniers.
 
Le naturel et l’authenticité des matériaux sont également mis en valeur par une garniture de tableau de bord sinueuse et sculpturale, recouverte de bois reconstitué à pores ouverts et ornée de fines couches d’incrustation en aluminium. La pièce s’inspire de l’élégance et de la contemporanéité de la gamme Armani/Casa.
 
500 Kartell
La créativité et l’innovation ont inspiré le modèle unique 500e Kartell, créé par la marque emblématique du design industriel italien qui ne cesse d’expérimenter et de rechercher de nouveaux langages esthétiques et fonctionnels pour les produits en plastique. Ces dernières années, Kartell s’est également impliqué dans le développement de plastiques de plus en plus durables. La 500e Kartell propose un mariage idéal de matériaux qui donne vie à un véritable objet de design contemporain.
 
L’extérieur présente un concept de « couleur monobloc » où différents types de matériaux (métal, verre, caoutchouc, plastique et tissu) sont présentés dans la même couleur : le bleu Kartell, dérivé du bleu Yves Klein, une couleur emblématique universellement reconnue de la marque. Les surfaces de la carrosserie arborent un bleu Kartell à effet miroir, qui est obtenu à l’aide d’une peinture chromée écologique. Les deux logos de la marque se détachent de la carrosserie grâce à un traitement au polycarbonate sablé, qui donne une impression de consistance et de profondeur.
 
Les éléments les plus emblématiques de l’extérieur, outre l’effet de couleur, sont les composants en polycarbonate recyclé provenant de phares projecteurs paraboliques en fin de vie, utilisés dans la calandre, les roues et les couvre-rétroviseur. Ces objets proposent un design unique inspiré du motif de la lampe Kabuki de Kartell, créé et développé par le designer Ferruccio Laviani et servant de motif pour définir l’identité de la nouvelle voiture. Les détails exclusifs rappellent la texture de la lampe et sont des éléments caractéristiques de la voiture. Le motif Kabuki est le protagoniste de ce scénario. Il se retrouve sur le couvercle en polycarbonate de la garniture de tableau de bord et il est appliqué en transparence sur les sièges.
 
Le contraste entre le bleu Kartell de l’extérieur et la luminosité de l’habitacle est saisissant. Celui-ci offre un environnement clair et lumineux, qui allie des teintes chaudes et froides. Les tissus plastiques tactiles utilisés dans l’habitacle sont faits de polypropylène 100 % recyclé, tout comme les chaises de la dernière collection Kartell. Les tissus en polyester recyclé ont une allure naturelle et douillette.
 
B.500 « MAI TROPPO »
Le modèle unique B.500 « MAI TROPPO » de Bvlgari rend hommage au savoir-faire et à la beauté. La FIAT 500 a toujours trouvé sa place au sein du concept de La Dolce Vita, une tradition italienne née de l’amour de la beauté et de l’art. Le nouvel interprète de ces valeurs est Bvlgari, une marque qui siège au sommet de l’excellence italienne et qui n’a jamais cessé d’innover au fil des années en réécrivant les règles de la joaillerie mondiale et en lançant de nouvelles tendances devenues incontournables dans le design contemporain. La nouvelle FIAT 500e est un véritable joyau. Son habitacle bénéficie des meilleurs matériaux, de la plus grande attention aux détails et de finitions uniques qui rappellent les combinaisons vives et incomparables de couleurs et de motifs qui célèbrent les origines romaines de Bvlgari. Elle ne pouvait donc prendre aucun autre nom que « MAI TROPPO » (jamais trop).
 
Le modèle exclusif propose une peinture nacrée couleur safran, une teinte emblématique de Bvlgari inspirée des bigarrures chromatiques des couchers de soleil romains. Cet effet est renforcé par une nuance incorporée à même la peinture en utilisant une technique manuelle. La peinture « safran » souligne l’identité de la voiture à l’image d’un « joyau », tout comme l’inclusion de poudre d’or récupérée des chutes de production de bijoux. Le résultat : une voiture respectueuse de l’environnement, qui resplendit dans sa propre lumière. En plus de la peinture dorée, la B.500 propose des bas de caisse et des moulures avant traités avec une technique de glaçage et des roues spécialement conçues en forme d’étoile, l’emblème historique de Bvlgari. Les roues se distinguent également par une laque noire avec des garnitures dorées et un emblème latéral en forme de « joyau » en or poli, avec un logo B.500 serti de diamants. La philosophie de la réutilisation est aussi appliquée dans l’habitacle, avec un tableau de bord dont l’élégance est assurée par ses revêtements de foulards en soie Bvlgari rétro.
 
 Les sièges sont en cuir bleu sarcelle avec motif « Diva » brodé, garnitures dorées et empiècements de foulard. Le véritable joyau de cet habitacle se retrouve dans les trois pierres semi-précieuses, améthyste, topaze et citrine, serties dans une broche amovible, réalisée par les maîtres orfèvres de Bvlgari et placée au centre du volant.