Le groupe Audi clôture un premier trimestre solide

Logo Audi Lamborghini Bentley et Ducati
Logo Audi Lamborghini Bentley et Ducati

Le groupe Audi réalise un bénéfice d’exploitation record au premier trimestre et rendement d’exploitation sur les ventes de 24,3 %, également grâce au soutien des opérations de couverture des matières premières.

Bien que le trimestre ait été marqué par des pénuries permanentes dans l’approvisionnement en semi-conducteurs, la guerre en Ukraine et de nouveaux blocages en Chine, le groupe Audi présente toujours des chiffres financiers solides après les trois premiers mois de l’année. En conséquence, l’entreprise a encore renforcé sa base financière pour sa transformation vers l’e-mobilité et la digitalisation. Pour la première fois, la marque Bentley est également consolidée au sein du groupe Audi. Le chiffre d’affaires a augmenté de 2%. Le groupe a généré le bénéfice d’exploitation le plus élevé jamais enregistré au cours d’un premier trimestre – grâce à une position de prix solide, une approche disciplinée des coûts fixes et le soutien de la valorisation des couvertures de matières premières, le bénéfice d’exploitation des trois premiers mois de l’année a augmenté pour atteindre 3,5 milliards d’euros. Malgré les incertitudes géopolitiques découlant de la guerre en cours en Ukraine et de la situation tendue en matière d’approvisionnement, le groupe Audi confirme toujours les prévisions pour l’exercice 2022 annoncées dans son rapport annuel, et prévoit de livrer entre 1,8 et 1,9 million de véhicules à travers les différentes marques du groupe et de réaliser une marge d’exploitation de 9 à 11%.

Les livraisons de véhicules électriques (BEV) ont augmenté de 66,2 %

Le groupe de marques a livré 390 826 voitures aux clients au premier trimestre (T1 2021 : 465 265). Dans le contexte des pénuries d’approvisionnement et des nouveaux blocages de COVID-19 en Chine, le groupe ne peut pas répondre entièrement à la forte demande soutenue pour les véhicules de la marque Audi. Face à ce constat, la marque aux quatre anneaux a livré 385 084 véhicules à ses clients, contre 462 828 au cours du même trimestre de l’année dernière, supérieur à la moyenne. Dans le même temps, Audi a augmenté les livraisons de ses modèles électriques (BEV) de 66,2 % pour atteindre 24 236 véhicules (T1 2021 : 14 583).

L’Audi urbansphere présentée en avril donne un aperçu actuel de l’avenir de la mobilité premium électrique. Le concept car représente un troisième espace de vie luxueux en tant que salon et bureau mobile avec une intimité totale et une gamme complète de fonctionnalités high-tech. Comme les études Audi skysphere et Audi grandsphere, l’Audi urbansphere est conçue pour la conduite automatisée de niveau 4, une technologie qu’Audi travaille à introduire dans la seconde moitié de la décennie en collaboration avec CARIAD, la société de logiciels du groupe Volkswagen.

Les marques Lamborghini et Ducati ont augmenté leurs livraisons au cours des trois premiers mois, respectivement de 4,8% et de 5,1%. Le plus récent membre du groupe, Bentley, a livré 3 203 véhicules aux clients.

Des revenus stables et un bénéfice record

Suite à la consolidation de la marque Bentley pour la première fois et grâce à une position de prix qui reste forte, le Groupe Audi a augmenté son chiffre d’affaires à 14 282 millions d’euros (Q1 2021 : 14 067 millions d’euros). À 3 468 millions d’euros, le bénéfice d’exploitation a atteint un nouveau sommet au premier trimestre (T1 2021 : 1 404 millions d’euros). Le rendement opérationnel sur le chiffre d’affaires s’est établi à 24,3 % (T1 2021 : 10,0%). Cette performance du bénéfice d’exploitation reflète le fort positionnement des marques du groupe et sa discipline permanente en matière de coûts fixes. En outre, le bénéfice extrêmement élevé de 1,2 milliard d’euros provenant des effets de valorisation des couvertures de matières premières, en particulier sur le nickel et l’aluminium, a été un autre facteur clé du bénéfice. Pourtant, même sans cet effet, la marge opérationnelle se serait maintenue dans une fourchette de pourcentage à deux chiffres.

Dans le cadre de sa stratégie Vorsprung 2030, le groupe Audi définit l’ESG (environment – social – governance) comme un domaine stratégique, intégrant les critères ESG dans toutes les décisions de l’entreprise et des produits. Pour une meilleure comparabilité et une plus grande transparence, Audi établit volontairement un rapport conformément au nouveau règlement européen sur la taxonomie. Au premier trimestre, les recettes conformes à la taxonomie de l’UE ont atteint 11,3 % des recettes totales du groupe Audi.