Fiat Pandina - Fiat Panda Classique ©Fiat
Fiat Pandina - Fiat Panda Classique ©Fiat

La petite italienne qui a conquis l’Europe fait peau neuve. Fiat vient de dévoiler la nouvelle mouture de sa Panda, rebaptisée pour l’occasion Panda Classic. Un lifting qui ne se contente pas de retouches cosmétiques, mais qui propulse ce best-seller dans l’ère de la technologie et de la sécurité avancée.

Depuis son lancement en 1980, la Panda a séduit plus de 8 millions d’automobilistes en Europe. Un succès qui ne se dément pas, notamment en Italie où elle reste la coqueluche des conducteurs. Fabriquée à Pomigliano d’Arco depuis 2011, elle incarne le savoir-faire transalpin avec près de 2 millions d’unités produites sur ce site.

Mais Fiat ne compte pas se reposer sur ses lauriers. La nouvelle Panda Classic débarque avec un arsenal technologique impressionnant pour une citadine de ce gabarit. Au menu : freinage d’urgence avancé, maintien dans la voie, détection de somnolence et reconnaissance des panneaux. Des équipements dignes d’une berline premium, gérés par une caméra nichée dans le rétroviseur intérieur.

L’intérieur n’est pas en reste avec l’arrivée d’un tableau de bord numérique de 7 pouces, proposant trois modes d’affichage différents. Le volant a également été revu pour s’accorder avec cette montée en gamme technologique.

Côté motorisation, Fiat joue la carte de l’hybridation avec un bloc 1.0 de 70 ch. Une puissance modeste mais qui devrait suffire pour se faufiler dans les ruelles étroites des villes italiennes.

La gamme se décline en deux finitions : la Panda City en entrée de gamme, et la Pandina plus huppée. Cette dernière se pare d’un écran tactile de 7 pouces compatible Apple CarPlay et Android Auto. Elle arbore également des détails esthétiques originaux, comme un petit panda sur l’enjoliveur ou des surpiqûres jaunes à l’intérieur.

Fiat n’oublie pas non plus son engagement écologique. La Pandina intègre du fil Seaqual, fabriqué à partir de déchets marins, dans ses sièges. Un clin d’œil à la préservation des océans qui ne manquera pas de séduire une clientèle de plus en plus sensible aux enjeux environnementaux.

Pour les amateurs de couleurs vives, Fiat propose sa nouvelle gamme en jaune, blanc, noir, rouge et bleu. La Pandina se pare même d’un vert exclusif. Une palette qui s’inscrit dans la stratégie « No More Grey » de la marque, visant à égayer les routes trop souvent monotones.

Avec cette nouvelle Panda Classic, Fiat démontre sa capacité à faire évoluer un modèle iconique sans en dénaturer l’esprit. Un pari audacieux qui pourrait bien lui permettre de conserver sa place de choix sur le marché des citadines, face à une concurrence de plus en plus agressive.

Reste à voir comment le public accueillera cette évolution. Les puristes regretteront peut-être la simplicité des premiers modèles, mais nul doute que les nouveaux équipements sauront convaincre une clientèle en quête de modernité et de sécurité. Une chose est sûre : la Panda n’a pas fini de faire parler d’elle sur les routes européennes.