Renault Group accélère le plan de décarbonation de ses usines en France et innove avec des partenaires inédits : Voltalia, ENGIE, et Dalkia

Cartographie energies vertes
Cartographie energies vertes

Dans le cadre de sa stratégie Renaulution, Renault Group annonce aujourd’hui une accélération du plan de décarbonation de ses sites industriels avec trois partenariats stratégiques et inédits pour atteindre ses objectifs en matière de transition énergétique. Cette nouvelle étape se matérialise aujourd’hui avec Voltalia pour le plus gros contrat d’approvisionnement d’électricité verte en France – à destination des usines françaises du Groupe ; avec ENGIE pour le premier projet de géothermie profonde sur un site industriel européen, à Douai ; avec Dalkia, Groupe EDF, pour l’installation d’une chaudière biomasse, à Maubeuge.

Engagé depuis plus de 10 ans dans la transition énergétique et réaffirmé dans le Plan Climat en avril 2021, le Groupe confirme ses engagements à atteindre le net zéro carbone de ses usines du pôle ElectriCity dans les Hauts-de-France d’ici 2025, d’Europe d’ici 2030 et dans le monde d’ici 2050. Le Groupe établit un plan concret d’envergure qui prévoit une accélération de la décarbonation industrielle via le photovoltaïque, la géothermie et la biomasse entre autres initiatives.

Luca de Meo, CEO de Renault Group, déclare : « Aujourd’hui nous franchissons une étape stratégique dans notre objectif d’atteindre la neutralité carbone dans nos usines. Grâce à ce partenariat signé avec Voltalia, ElectriCity deviendra le premier pôle de production du Groupe à être alimenté en électricité décarbonée et compétitive. Et nous ne nous arrêtons pas là ! Nous œuvrons déjà à la prochaine étape de notre plan et travaillons dans le sens d’une chaleur décarbonée pour alimenter nos usines. A Douai, nous sommes fiers de lancer avec ENGIE l’un des projets de décarbonation les plus ambitieux sur un site industriel européen : l’installation d’une géothermie profonde. Enfin, nous sommes très heureux de nous associer à Dalkia pour lancer un projet de chaudière biomasse dans l’usine de Maubeuge. Nous prenons nos responsabilités, en tant que constructeur automobile de premier plan, pour innover et réduire l’empreinte carbone de nos usines. »

Renault Group et Voltalia signent le plus important contrat d’approvisionnement en électricité verte en France.

Renault Group et Voltalia signent le plus important contrat d’approvisionnement long terme en électricité d’origine renouvelable de France (Corporate Power Purchasing Agreement) pour une capacité de 350 mégawatts représentant la production d’environ 500 gigawattheures par an d’ici 2027. D’une durée de 15 ans, il s’agit d’un engagement inédit en France en termes de puissance. Cet accord long-terme permettra à Renault Group de couvrir jusqu’à 50 % de la consommation d’électricité des activités de production du constructeur en France en 2027.

Voltalia installera des panneaux photovoltaïques sur le territoire français pour une puissance de 100 mégawatts à partir de 2025. La capacité mise à disposition de Renault Group par Voltalia augmentera de façon constante sur les années qui suivent ce qui permettra d’atteindre 350 mégawatts au total en 2027. Cet accord couvrira ainsi les activités électriques de Cléon ainsi que l’ensemble des besoins en électricité durable du pôle ElectriCity, centre de production de véhicules électriques le plus important et compétitif d’Europe dont l’ambition est de produire 500 000 véhicules par an d’ici 2025.

Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia, déclare : « Voltalia est fier d’être un partenaire privilégié de cette nouvelle étape du Plan Climat de Renault Group et de contribuer activement à son objectif de net zéro carbone pour les usines du pôle ElectriCity. Fournir une électricité renouvelable, décarbonée et compétitive pour réduire les émissions de CO2 est la mission de Voltalia au quotidien. Ce partenariat majeur nous réjouit et illustre notre capacité à être un acteur incontournable des solutions d’électricité verte en France. »

Renault Group et ENGIE élaborent un projet de géothermie profonde à l’usine de Douai, un projet inédit en Europe.

Ce projet d’envergure est intégré dans le cadre d’un Heat Purchase Agreement (HPA) dans le but d’alimenter l’usine en chaleur décarbonée, permettant de remplacer 70 % de ses besoins en gaz par des sources locales et renouvelables. Ce partenariat s’étendrait sur une durée de 15 ans. Renault Group accentuera ainsi sa position de leader en matière de décarbonation de ses sites industriels par cet engagement.

Dès la fin de l’année 2023, ENGIE, à travers son entité ENGIE Solutions, entamera les travaux de forage sur l’usine de Douai afin de puiser de l’eau chaude (130-140°C) à 4 000 mètres de profondeur pour capter les calories nécessaires aux besoins du process industriel et chauffage de l’usine à partir de 2025. L’eau géothermale sera ensuite restituée à son milieu naturel. Une fois mise en place, cette technologie de géothermie fournirait une puissance de près de 40 MW en continu. En été, lorsque le besoin de chaleur est moins important, l’énergie géothermique pourrait être utilisée pour produire de l’électricité décarbonée.

Cécile Prévieu, Directrice générale adjointe en charge des activités Energy Solutions, déclare : « Nous sommes fiers d’être l’un des partenaires à qui Renault a fait confiance pour la décarbonation de ses activités. L’expertise technologique que constitue cette solution de géothermie appliquée à un grand site industriel démontre notre savoir-faire et notre capacité à innover pour accompagner nos clients dans leur transition énergétique. Nous apportons des solutions vertueuses, résilientes et garantes de la plus grande performance opérationnelle. »

Renault Group et Dalkia, Groupe EDF, s’associent afin de fournir une chaleur décarbonée à l’usine de Maubeuge.

Renault Group et Dalkia, filiale du Groupe EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, signent un partenariat de 15 ans afin de fournir une chaleur décarbonée à l’usine Renault de Maubeuge grâce à l’installation d’une chaudière biomasse et de systèmes de récupération de chaleur fatale sur le site. D’une puissance de 15 MW, cette chaudière devrait permettre à l’usine de couvrir 65 % de ses besoins en gaz par des sources locales et renouvelables d’ici 2025.

Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia, déclare : « Je remercie Renault Group de nous accorder sa confiance. La décarbonation de l’industrie est au cœur de nos activités et nos équipes sont très engagées pour faire de ce projet de chaufferie biomasse dans l’usine de Maubeuge une référence de la transition énergétique du territoire ! »

—-

Le plan de décarbonation concerne l’ensemble des sites de Renault Group, sur les quatre continents où le Groupe est implanté. Pour éviter le recours aux énergies fossiles, et effectuer cette transition vers le renouvelable, Renault Group s’entoure d’un réseau de partenaires pour déployer sa stratégie de décarbonation dans le monde.

Découvrez les initiatives de Renault Group pour décarboner ses sites industriels à travers le monde :

Cartographie energies vertes
Cartographie energies vertes