Volvo Cars : recul des ventes de 27 % à 143 000 unités au deuxième trimestre 2022

Volvo C40 Recharge
Volvo C40 Recharge

Volvo Cars annonce aujourd’hui des revenus stables pour le deuxième trimestre 2022, malgré un climat d’incertitude persistant sur le marché mondial, l’augmentation du prix des matières premières et les problèmes d’approvisionnement résultant des confinements liés à la pandémie en Chine.

Les ventes Volvo Cars ont atteint les 143 006 unités, soit une baisse de 27 % par rapport à la même période l’an passé. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 71,3 milliards de SEK (6,79 milliards d’euros*), en recul de 2 % par rapport au T2 2021. Il est moins impacté que les ventes en raison de la politique de prix solide et de la gamme de produits.

La baisse des volumes au cours du trimestre a également affecté l’EBIT de Volvo Cars, néanmoins resté stable grâce à la solidité des prix et de la gamme de produits. L’EBIT de l’activité principale de Volvo Cars a atteint 4,6 milliards de SEK (440 millions d’euros), soit une marge de 6,5 %, tandis que l’EBIT déclaré, qui comprend les coentreprises et les entreprises associées, a atteint 10,8 milliards de SEK (1,03 milliard d’euros) soit une marge déclarée de 15,1 %. L’EBIT déclaré a été positivement influencé par l’effet comptable de la cotation de Polestar – dont Volvo Cars est l’actionnaire majoritaire – à la bourse Nasdaq de New York le mois dernier.

Les ventes de Volvo Cars au deuxième trimestre ont été affectées par les mêmes difficultés d’approvisionnement que les trimestres précédents et par l’impact particulièrement fort des interruptions liées à l’épidémie de Covid-19 en Chine. Ce dernier facteur a non seulement pesé sur les livraisons du constructeur en Chine, mais également sur la production dans le pays et en Europe, et plus particulièrement sur la production des véhicules Recharge. Cet impact continuera à se faire sentir au troisième trimestre. Pour l’ensemble de l’année 2022, l’objectif reste d’avoir une part à deux chiffres de véhicules tout électriques, soit plus du double par rapport à 2021.

Volvo Cars constate également une nette stabilisation de sa chaîne d’approvisionnement, avec un fort retour de la production en juin. Sous réserve que ce retour à la normale se confirme, le constructeur mise sur une augmentation progressive de la production au cours des prochains mois.

Volvo Cars table donc sur de meilleurs volumes de vente en 2022 qu’en 2021. Cependant, en raison du délai entre la production et les livraisons, il ne faut pas s’attendre à ce que ces améliorations se traduisent par une augmentation des ventes dès cette année. Ainsi, pour l’ensemble de l’année 2022, Volvo Cars anticipe un niveau de ventes stable ou légèrement inférieurs par rapport aux volumes de 2021.

Au cours du trimestre, les modèles Recharge de Volvo Cars sont restés populaires auprès des clients, bien que la production ait été freinée par les difficultés d’approvisionnement causées par les confinements en Chine. Au deuxième trimestre, les ventes de modèles Recharge ont représenté 31 % des ventes totales, en hausse par rapport aux 24 % de la même période de l’année dernière – un chiffre qui aurait pu être plus élevé sans les problèmes d’approvisionnement.

Le nombre d’abonnements actifs à la fin du deuxième trimestre avait progressé de 122 % par rapport à la même période l’an passé. Cette croissance est due à la demande des clients et à l’élargissement de l’offre, avec l’introduction de la vente en ligne de flottes pour les petites et moyennes entreprises au Royaume-Uni et en Suède. Au deuxième trimestre, les ventes en ligne ont représenté 9,5 % du total des ventes sur les marchés établis, contre 4,6 % à la même période l’année dernière.

L’entreprise a maintenu le cap et s’est tenue à ses plans de réduction des émissions de CO2. Au cours du premier semestre de l’année, les émissions de CO2 ont été inférieures de 10 % par rapport à notre niveau de référence de 2018, ce qui concrétise l’ambition de Volvo Cars de réduire ses émissions de CO2 par voiture de 40 % d’ici 2025.