Dacia_Duster_un_demi-million_dexemplaires_en_France
Dacia_Duster_un_demi-million_dexemplaires_en_France

Le futur SUV Alpine, encore en développement, vient d’être aperçu en Suède camouflé sous une carrosserie étonnante : celle d’un Dacia Duster de première génération !

Le printemps vient de montrer le bout de son nez, et les beaux jours reviennent enfin en France. Mais pour les constructeurs, pas question d’abandonner les essais hivernaux. Le groupe Renault, qui possède son propre circuit sur un lac gelé en Suède, a engagé un étrange engin sur sa piste d’essai enneigée comme le notent certains photographes. Sous cet étonnant prototype, avec la carrosserie de la première génération de Dacia Duster, se cache pourtant le futur SUV Alpine.

Un Dacia Duster surpuissant ?

Prévu pour 2025, celui que certains appellent Alpine GT X-Over est toujours en développement. Le modèle a donc subi des tests dans le froid extrême, aux côtés de son cousin Nissan Ariya et d’une Alpine A110. Pour brouiller les pistes, Alpine a repris une carrosserie de la génération précédente Dacia Duster, dans une teinte gris argent. Le prototype est posé sur des jantes Renault Mégane 4 RS, reconnaissables à leur design spécifique et leurs branches centrales rouges.

La carrosserie du Duster a été largement retravaillée, avec des ailes gonflées, un empattement allongé et des bas de caisse revus. Une rampe lumineuse a été placée sur le toit, et les surfaces vitrées sont assez différentes du modèle de série. Dans la bataille, le Duster a perdu ses portes arrière, alors que le SUV Alpine devrait avoir cinq portes. En revanche, la silhouette du futur véhicule sera totalement différente, avec une ligne SUV coupé.

Début de production prévu pour 2025
Le futur crossover d’Alpine sera basé sur la plateforme électrique CMF-EV de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, comme le Nissan Ariya ou la Renault Mégane E-Tech électrique. Cette base technique spécifique permet désormais d’offrir une autonomie maximale de 580 km. Le SUV avec la flèche A devrait être équipé d’une transmission intégrale et d’une batterie d’une capacité d’environ 90 kWh. Elle sera construite dans l’usine historique Alpine de Dieppe, récemment rebaptisée Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé. Le début de la production est prévu pour 2025, il faudra donc être patient pour plus d’informations.