Kia Ray Facelift 2023 : la coréenne qui peut détrôner Dacia Sandero et Spring !

Kia Ray 2023
Kia Ray 2023

Kia a publié les premières photos officielles du Ray mis à jour, un véhicule urbain qui existe depuis 2011. Comme ses prédécesseurs, le Kia Ray 2023 restera très probablement exclusivement disponible sur le marché coréen.

La Kia Ray a été introduite en 2011 et a subi un léger lifting en 2017 avant de bénéficier d’une mise à jour plus complète pour 2023. Les changements pour le modèle année 2023 se concentrent sur l’extérieur, qui intègre la nouvelle identité visuelle de Kia. Le point culminant est la partie avant redessinée avec des phares à LED positionnés verticalement entourant une calandre entièrement recouverte qui abrite le nouveau badge KIA. Le pare-chocs avant adopte un look plus épuré, avec une seule ouverture et une plaque de protection façon aluminium. Il s’agit probablement d’une variante entièrement électrique ce qui explique l’absence d’apports de refroidissement.

Le profil semble identique au Ray sortant, à l’exception des nouvelles roues. On ne voit pas le côté gauche du véhicule mais on devine que la Ray conserve sa porte coulissante. À l’arrière, les changements sont limités, avec de nouveaux feux arrière à LED connectés via le hayon redessiné. Le pare-chocs arrière est également plus moderne avec un élément de style diffuseur et des réflecteurs plus petits. À l’intérieur, la seule façon de distinguer le nouveau Ray de son prédécesseur est le groupe d’instruments numériques et les éléments de garniture plus sombres.

Kia pourrait conserve à la fois les variantes ICE et EV du Ray. Le modèle actuel à moteur ICE est équipé d’un moteur MPI de 1,0 litre couplé à une boîte de vitesses automatique à quatre vitesses. Quant à la Ray électrique qui était le premier VE de production de Kia, elle reçoit un seul moteur électrique produisant 67 ch et une batterie lithium-ion de 16,4 kWh permettant une autonomie de 138 km.

Kia Ray 2023 sera lancée sur le marché coréen prévu pour septembre. Le prix devrait rester proche de son prédécesseur, cédé à partir de 13 550 000 won (10 000 euros).