Mitsubishi ASX et Colt seront produits en Europe

Mitsubishi Colt 2023
Mitsubishi Colt 2023

Le renforcement de la gamme Mitsubishi Motors en Europe s’effectuera avec deux modèles produits localement dans des usines Renault Group. Le nouvel ASX et la nouvelle Colt, tous deux commercialisés en 2023, utiliseront la plateforme modulaire CMF-B et seront basés sur des best-sellers de la gamme Renault. Une nouvelle illustration de la stratégie « gagnant-gagnant » mise en place par l’Alliance pour renforcer la compétitivité de ses marques.

La stratégie de collaboration « gagnant-gagnant » mise en place au sein de l’Alliance formée entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors trouve une nouvelle concrétisation avec la confirmation aujourd’hui par Mitsubishi de la production de la prochaine génération européenne de sa citadine de segment B Colt dans une usine Renault. Cette annonce intervient après celle, en janvier dernier, du choix de l’usine de Renault Group de Valladolid, en Espagne, pour produire la prochaine génération du SUV de segment B ASX. Ces deux modèles seront basés sur des best-sellers de Renault. Ils utiliseront la plateforme modulaire CMF-B de l’Alliance et bénéficieront de motorisations hybride (HEV) et hybrides rechargeable (PHEV).

Mitsubishi Motors renforcera ainsi sa gamme en Europe, avec des modèles de dernière génération, répondant à la fois aux besoins des clients locaux et aux normes environnementales en vigueur sur le vieux continent, sans surcoût d’exportation. De son côté, Renault Group optimisera le taux d’utilisation de ses capacités de production dans ses usines concernées.

Cette décision illustre aussi parfaitement le mode de coopération « leader-follower » de l’Alliance, selon lequel chaque membre peut accéder à l’ensemble des technologies-clés développées par un « leader » dans un domaine ou sur un territoire. Les prochaines générations de Mitsubishi Colt et ASX à destination de l’Europe seront donc développées par Renault Group (ici l’entreprise leader) avec le soutien des équipes Mitsubishi Motors (ici l’équipe follower). Grâce à ce schéma, les deux marques tirent parti ensemble d’économies d’échelle, en maximisent le partage des coûts fixes et en créant de nouvelles synergies destinées à renforcer leur compétitivité.

Augmenter l’utilisation de plateformes communes

Pour préparer l’échéance ASX, l’usine Renault Group de Valladolid a adapté certains de ses processus de montage, sachant que la partie tôlerie de la ligne correspondait déjà au standard ASL de l’Alliance, permettant d’intégrer des véhicules différents sur la même ligne en toute souplesse. Les équipes ont aussi reçu une formation spécifique sur l’adaptation du système de production de l’Alliance (APW – Alliance Production Way) à la fabrication d’un modèle Mitsubishi Motors.

Cet exemple d’industrialisation de modèles Mitsubishi Motors dans des usines Renault Group est un premier pas significatif dans la volonté des membres de l’Alliance d’augmenter l’utilisation de plateformes communes dans les années à venir, passant de 60 % aujourd’hui à plus de 80 % de leurs 90 modèles en 2026. Cela permettra à chaque entreprise de se concentrer davantage sur les besoins de ses clients, ses modèles emblématiques et ses marchés-clés, tout en étendant à moindre coût les innovations à l’ensemble de l’Alliance.