Peugeot
Peugeot

En 2023, la marque au lion a principalement été marquée par de nombreuses campagnes de rappel en raison de dysfonctionnements constatés sur divers modèles.

Deux ans après un rappel d’envergure lancé en janvier 2021 pour 220 000 véhicules fabriqués entre 2013 et 2017, un second rappel a été lancé à la fin de l’année 2022 par Citroën, DS et Peugeot pour les véhicules équipés du moteur 1.2 Puretech Turbo. Aujourd’hui, ces problèmes continuent de susciter l’attention ! En France, 134 170 véhicules sont concernés, tandis qu’en Allemagne, le ministère des Transports évoque 330 973 exemplaires dans le monde entier.

En effet, l’année en cours n’a pas été prometteuse pour la firme de Sochaux en raison de problèmes liés au moteur 1.2 PureTech qui ont fait surface ! Malgré son titre de « meilleur moteur de l’année » reçu quatre fois consécutives entre 2015 et 2018, le moteur 1.2 Puretech Turbo de Stellantis suscite de vives préoccupations. En effet, le moteur trois-cylindres 1.2 PureTech rencontre d’importants problèmes de fiabilité, notamment la casse de la courroie de distribution, de la pompe haute pression, ou du moteur, ainsi que l’auto-allumage et une surconsommation d’huile. Ainsi, dans certaines conditions, la courroie de distribution était susceptible de se détériorer prématurément en raison de la détérioration de l’huile dans laquelle elle baigne. Par conséquent, les débris de cette pièce cruciale risquaient de colmater la pompe à vide d’assistance au freinage, ce qui allongerait les distances de freinage.

Une action en justice serait-elle envisageable ?

En France, Me Christophe Lèguevaques envisage sérieusement d’engager une action collective contre Stellantis. « À ce stade, je ne peux pas encore garantir que nous mettrons en place l’action collective qui a été annoncée à l’automne. En effet, nous devons encore examiner certaines questions juridiques », déclare-t-il. Il est important de noter que pour déterminer si vous êtes concernés par ce rappel, vous devez fournir votre numéro de série (repérable par la lettre E sur la carte grise et visible au pied du pare-brise) en utilisant les outils en ligne proposés par les trois marques.

Peugeot 508 et 3008 rappelées deux fois !

De plus, en dehors du territoire métropolitain, au mois de mai dernier, Peugeot Australie avait procédé au rappel de jusqu’à 108 unités de ses SUV hybrides rechargeables Peugeot 3008 GT Sport des années 2021-2022, ainsi que de sa berline 508 GT. Cette mesure faisait suite à la détection d’un défaut au niveau du système de batterie des deux véhicules électrifiés, pouvant potentiellement déclencher un incendie. Les hybrides rechargeables Peugeot ont été touchées par deux rappels distincts, l’un portant sur 106 voitures et l’autre sur 108 exemplaires.

Le rappel concernant les 106 véhicules est lié à la plaque de renforcement de la batterie haute tension des modèles 3008 GT Sport et 508 GT. Quant au rappel des 108 véhicules, il est associé à une erreur logicielle dans le système de gestion de la batterie, pouvant également entraîner un risque d’incendie.

Un mois plus tard, toujours en Australie, de nouveaux avis de rappel ont été émis, cette fois concernant certains véhicules Peugeot et Citroën. Ce rappel concerne les modèles Peugeot 208, 308 et 2008 produits entre 2017 et 2020, ainsi que les Citroën C3, C3 Aircross et C4 Cactus de la même période.