“Mahieddine Tahkout”, patron du groupe éponyme dont les filiales TMC, là où sont assemblés les modèles Hyundai, et Cima Motors, a été présenté ce dimanche après-midi devant le procureur de la République auprès du tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, et placé sous mandat de dépot, l’impact a vite touché le terrain, puisque, selon nos informations, la succursale de Reghaia, une des plus grande du réseau, a fermé les portes aux clients ce matin, et suspendu toute prise de commande sur les modèles Hyundai MIB.

Cette décision est sans aucun doute liée au climat d’instabilité qui règne au sein du groupe suite à la poursuite judiciaire contre l’homme d’affaire Mahieddine Tahkout, placé sous mandat de dépôt, ainsi que contre plusieurs membres de sa famille.

Les accusations portent sur l’obtention d’indus privilèges par des cadres de l’Office national des œuvres universitaires (Onou) et du ministère des Transports dans l’affaire liée aux œuvres universitaires ainsi que par des  cadres du ministère de l’Industrie et de l’Agence nationale de développement de l’Investissement (ANDI), dans une autre affaire liée à la société CIMA MOTORS.