DACIA lance une campagne de rappel : voici les raisons !

Dacia Spring
Dacia Spring

Dacia vient de lancer une campagne de rappel de son premier modèles électrique Spring, fabriqués en Chine, et ce suit à un éventuel défaut de rétracteur sur la ceinture de sécurité. Les occupants de la Spring risque alors de ne pas être suffisamment retenu en cas d’accident.

En effet, le modèle roumain 100% électrique enregistre sa première campagne de rappel officielle. Dacia va donc avertir individuellement les propriétaires des modèles fabriqués dans l’usine chinoise de Shiyan entre le 26 avril et le 4 octobre 2022, afin d’effectuer une opération de remplacement de pièces. En France, Dacia rappellerait environ 1 100 voitures pour mener à bien ce processus de remplacement. Bien que la marque roumaine n’ait pas communiqué le nombre exact des unités concernées, cette opération pourrait s’effectuer sur plusieurs milliers de voitures, peut-être même plus de 10 000.

Dacia prend cette mesure par précaution, car jusqu’à présent aucun accident n’a été enregistré à cause de ce problème de fabrication. Pour mener à bien cette opération les clients vont être avertis par courrier recommandé. L’opération de remplacement, qui ne sera pas facturée, comme il s’agit d’un rappel officiel, ne doit pas dépasser une heure, car l’intervention se fera au niveau de la ceintures de sécurité arrière de la Spring, située côté droit. 

Bien qu’il s’agit du premier rappel du modèle électrique roumain, mais ce n’est pas la première fois que la sécurité de ces occupants est remise en question. Rappelons, que lors du crash test EuroNCAP, qui eu lieu l’année dernière, le modèle bon marché 100% électrique, Dacia Spring a reçu une étoile sur cinq. Dans le cas de Dacia Spring, les résultats sur l’ensemble des critères de test – sécurité adulte et enfant, protection des usagers de la route vulnérables et équipements avec systèmes d’assistance – étaient inférieurs à la moyenne.