Horse, une entreprise issue de l’alliance stratégique avec Geely est à l’origine du développement de cette mécanique efficace, si importante dans la guerre pour les parts de marché des véhicules électrifiés.

Dans la bataille pour le marché des voitures hybrides, les constructeurs de véhicules électrifiés doivent rechercher des solutions pour trouver des mécanismes qui facilitent les économies sur les coûts de production, mais sans nuire à la puissance et à l’efficacité de leurs voitures. C’est là qu’intervient Horse, la joint-venture entre Renault et Geely, qui vient de présenter un nouveau moteur trois cylindres.

Nous parlons d’un bloc appelé HR12, annoncé comme un bloc essence de 1,2 litre et autoproclamé « haute efficacité ». Ce moteur est produit en Roumanie, où ils espèrent assembler 450 000 unités par an. A noter que 18 % de la fabrication sera confiée à l’usine turque.

La première voiture du Groupe Renault à l’intégrer ce nouveau moteur sera le nouveau Dacia Duster, aussi bien dans les versions thermiques que dans les versions hybrides. Ce même bloc équipera par la suite les modèles de marques telles que Renault, Nissan et Mitsubishi, comme dans d’autres modèles Geely (propriétaire de Volvo), qui détient 50 % de la joint-venture.

La mécanique HR12 est prête à délivrer une puissance totale de 128 ch, en plus d’un couple maximal de 230 Nm. Ce bloc est conforme à la réglementation sur les émissions Euro 6 D-Full, mais aussi au nouvel Euro 7.

L’efficacité de ce bloc thermique provient d’une conception basée sur une technologies capables de refroidir l’air grâce à des réservoirs d’eau, en plus d’obtenir une recirculation optimale des gaz d’échappement à basse pression.

Cela signifie qu’il s’agira d’une proposition de système de propulsion réalisable pour accompagner les schémas mécaniques hybrides purs et hybrides rechargeables, mais aussi les microhybrides et les versions qui ne recourent à aucun type d’électrification, au moins pendant les années où ils pourront rester en vente en Europe.