Peugeot, Citroen et FIAT veulent produire des véhicules électriques en Inde

Stellantis
Stellantis

Stellantis ne croit pas pouvoir fabriquer des véhicules électriques abordables en Europe. Par conséquent, elle prévoie de produire des véhicules électriques en Inde pour une exportation potentielle vers le Vieux Continent.

Lors d’une déclaration faite aux médias lors de son premier voyage en Inde depuis qu’il a pris les rênes de Stellantis, le directeur général Carlos Tavares a déclaré que la base de fournisseurs en Inde pourrait atteindre les objectifs de rapport qualité / coût du constructeur automobile d’ici la fin de 2023.

En outre, Bien que Tavares ait reconnu que l’Inde ne représente qu’une fraction des ventes mondiales de l’entreprise, il a déclaré que la marque souhaitait se procurer localement des composants pour véhicules électriques, y compris des batteries.

Par ailleurs, Stellantis a déjà confirmé qu’elle lancera un petit véhicule électrique en Inde l’année prochaine en utilisant sa plate-forme Smart Car, sur laquelle l’actuelle Citroën New C3 est basée. Le constructeur automobile prévoit également deux autres modèles Citroën basés sur la plate-forme Smart Car.

Rappelons, que Stellantis exploite actuellement deux usines d’assemblage en Inde, rapporte Auto News, ainsi qu’une usine de moteurs et un centre de technologie de l’information. Stellantis a récemment ouvert un hub logiciel à Bengalaru qui servira de centre de développement clé pour l’une des plates-formes technologiques de l’entreprise.